ACTUALITES:
Accueil » Geno Namy » Aube, par Geno Namy

Aube, par Geno Namy

Geno NAMY

 

Dans son écrin bruissant bordé de roselière
L’étang s’ébroue enfin de la brume de l’aube
La lune quitte à regret son miroir mouvant
Et salue d’un croissant ses amies les grenouilles.
Comme une apparition sur un fil invisible
Voilà que glissent alors, effleurant l’eau à peine,
Une, puis deux silhouettes, élégants fantômes
Flocons gorgés de neige au milieu du printemps
Nuages ouatés en plein ciel étoilé.
Ils voguent côte à côte, s’attendent, se font face,
L’arrondi de leurs cous s’épousant en un cœur.
Le jour peut se lever sous cet heureux présage,
Voilà gracieuse et frêle la paix qui nous fait cygnes.

« Aube »

 

 

bg

A voir aussi :

Volière

Geno NAMY   Quand deux inséparables ont des peines de cœur Ils trouvent la ressource …

Petit chasseur deviendra grand…

Geno NAMY   Espiègle joueur, moustaches qui s’agacent, Le chaton se voit grand, plus grand …

3 commentaires

  1. moi j’ajouterais élégance, l’émotion du moment éphémère filtre à travers tes mots, bravo Geno !

  2. Grâce et douceur voilà ce que je peux sur cette poesie. Ah! quel monde merveilleux!
    Tendre poésie! Merci pour le partage. Marinette….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge