ACTUALITES:
Accueil » Christian Satgé

Christian Satgé

Grains de Cabre

Éditos et chroniques Grains de Cabre Aujourd’hui, avec votre serviable serviteur, dans RuedesFables, point de sauts de cabri puisque « Cabri c’est finiiiii ! » comme le dit la chanson d’un natif du cabri-corne. Pas d’écrivain célèbre à tirer à la chevrotine ou de vieille bique qui me rende chèvre qui serait destiné(e) à devenir, pour un bon mot, parfois …

Lire la suite ...

Chante beau Merle

Christian Satgé Un gros merle a en a assez d’être chassé ; Pas un bois, pas un pré, pas une chaussée,… Où lui que les hommes disent nuisible, N’a répit possible ni repos paisible. Une pie, pas mieux lotie, lui a dit Que c’est sa livrée qui fait son discrédit : Elle qui n’est pas d’un noir uni, Dame, Déjà, …

Lire la suite ...

L’Estoc et le Soc

Christian Satgé Librement inspiré de L’épée et le soc de Romain Nicolas Du Houllay (Fables en vers français, 1804) Une épée en son fourreau Flanque un fort vieil hobereau Contraint de labourer ses terres Avec sa charrue grabataire Et ses deux bœufs fatigués Mais œuvrant sans rousiguer. La lame fourrée causait Au soc fort couperosé De rouille qui, par habitude, …

Lire la suite ...

Ah, la Vache !

Éditos et chroniques Ah, la Vache ! Pris entre le ziste et le zeste, ses kystes et notre queste, le monde est compliqué autant qu’il est complexe même si je n’en ai aucun. On ne peut être et avoir été dit-on, alors que je connais des imbéciles qui le sont restés, mais quand on me regarde, moi qui suis tout …

Lire la suite ...

Les deux Prières par Satgé

Christian Satgé Alors que les grenouilles vocalisent, Deux prières, dans une même église, Montèrent ensemble au Ciel qui sommeillait. L’une, il faut bien que je vous le dise, Avec force larmes, réclamait billets Et faveurs, quémandait des avantages, Implorait, réclamait, sollicitait Du mieux avec un bel abattage, Revendiquait du meilleur avant l’été, Juste prix d’une piété sans faille Et d’altruistes …

Lire la suite ...

C’est à Scolopendre où à laisser

Christian Satgé Hélas, quand on est un vulgaire petit millepattes La vie, chaque jour qui passe, vous pose problèmes : Grand Dieu, dans l’aube blafarde ou l’aurore blême, On ne sait jamais, et cela parfois vous épate, De quel pied se lever. C’est là cruel dilemme ! Et si, d’aventure, on opte, un temps malengroin, Pour le pied gauche, lequel …

Lire la suite ...

C’est tout bête…

Éditos et chroniques C’est tout bête… La fable, cafardeuse de nature quand on la singe, ne cherche pas la petite bête… Elle la trouve. Et, pas folle la guêpe, sans être toute bête elle s’embête à être toute en bêtes. Aussi sans prendre la mouche, elle apprend au vieux singe, aussi agile – à Paul, Pierre ou Jacques – soit-il, …

Lire la suite ...

L’Aiglon

Christian Satgé Parce qu’il se croyait un vrai destin, À peine sorti de son œuf, matin, Un aiglon voulut vite changer d’aire, Connaître le vaste monde des airs Depuis les glaces jusques aux déserts Avant de s’en retourner à l’embarcadère Qui certes l’avait vu ouvrir les yeux Mais, mieux, planer, en premier, dans ces cieux. Un beau jour, confiant en …

Lire la suite ...

Des Livres et nous

Christian Satgé Un opus, du genre gros album, en faisait des tomes, Jouait, en livrée, les Atlas au pays des Hommes. Il en imposait par son volume qui poussait À faire des sommes chez qui ne peut s’en passer, À muscler ses vieilles étagères pour qu’il y trône Avec sa jaquette plus convaincante qu’un prône. Sa quatrième y incitait : …

Lire la suite ...

Factrice à l’horizon, Facteur à la maison !

Éditos et chroniques « Factrice à l’horizon, Facteur à la maison ! » Le titre, c’est à noter sans l’annoter, n’a rien à voir avec ce qui suit… mais son côté « proverbe » irrégulier me plaît bien (note sur le réfrigérateur : Passer chez le teinturier). Puisque, sans forcir, j’ai carte blanche pour noircir une feuille restée vierge, elle, …

Lire la suite ...