ACTUALITES:
Accueil » Daniel Allemand

Daniel Allemand

La Marmotte et le Martinet

la-marmotte-et-le-martinet-daniel-allemand

Daniel Allemand Une fois n’est onques coutume, Cette fable entre mammifère et bête à plumes. Après hibernation, une jolie marmotte Se trouva nez à nez Avec un martinet. Surpris, curieux, il la survole en rase-motte Et l’apostrophe ainsi : « Moi durant mes acrobaties Je dors en volant et vis rêves et chimères ; Pour vous, tout ce temps à dormir Dans un …

Lire la suite ...

L’extrême ponction du carabin

medecins

Daniel Allemand La démente inquiétude est le pire des maux Comme apanage du démon Foi des jugements extrémaux Du bon roi Salomon. Cette petite fable Pour en démontrer l’effroyable… Marchant vers le progrès Un brave clerc sans gène Appris avec regret : Tout est cancérigène. Dès lors, chaque jour plus soucieux Pour sa santé, des germes, il prit un médecin Au …

Lire la suite ...

À France, par Daniel Allemand

carcassonne

Daniel Allemand Fable sous forme de Fatras. Le parfum de la fleur a du cœur la fragrance D’icelui de ma mie tout l’esprit de ma belle. Le parfum de la fleur a du cœur la fragrance Vertige langoureux attisant l’attirance Vers la dame si pure agitant ses brimbelles Nos boutures engendrant tout son sang de garance ; Par tout ce fol …

Lire la suite ...

Grand-Guignol

grand-guignol-daniel-allemand

Daniel Allemand D’où sort la vérité ? Mais de la bouche des enfants ! Ces derniers par témérité Voulaient être distraits par un autre olifant. C’est au théâtre de guignol Que se tinrent les votes Des fols postulaient pour le rôle En arborant casquette, en défendant cagnotte. Le peuple des enfants S’échauffant et piaffant Se donnait de la voix Entendant élire le …

Lire la suite ...

Le Faisan et le Renard

le-faisan-et-le-renard-daniel-allemand

Daniel Allemand A la lisière d’un bosquet Un faisan de Colchide Claironnant du caquet Pour attirer une sylphide Se posa sur un arbre Embellit de ses couleurs d’or Et cessa ses palabres Fier, beau, dans l’espoir de Pandore. Tel un argonaute vénal Au sein de la nature aux pâlottes nuances Rusé renard si chic dans sa robe hivernale Mirait le …

Lire la suite ...

Les deux femmes

les-deux-femmes-daniel-allemand

Daniel Allemand Il est deux femmes à l’origine Dont l’homme est redevable Lilith et Eve, non frangines, Pour le divin, sœurs congédiables. Lorsque l’une exigea être l’égal du mâle D’un refus, prit le mors aux dents S’en allant chevaucher le mal, L’autre issue des côtes d’Adam Dut jouer la vassale Tout en condamnant le bon sens En monnayant la vie …

Lire la suite ...

La trace de l’Ourse

la-trace-de-l-ourse-daniel-allemand

Daniel Allemand : Comme un phare sauveur Qui éclaire à la ronde Et guide au mieux des heurts La destinée du monde La grande Ourse, Les étoiles du grand manège Brillaient sur la tête d’une ourse Qui marchait dans la neige Suivi de son ourson. Socrate pousse à se juger à sa façon De soi à soi sans vis à …

Lire la suite ...

Le beau geai du temps jadis

oiszozo

Daniel Allemand : S’en étant envolée Une volage oiselle Qui voulait convoler Bien plus vite que tourterelle Se retrouva en cage S’abandonnant à un chasseur Qui s’occupa de son plumage Bien plus que de son cœur. Tel l’aveu d’Eurydice Aux rives de son long supplice Adieu premier amour, adieu prince charmant Les rus d’émois fracassent souvenirs d’amant. Le temps emporta …

Lire la suite ...

La Poule et le Lézard

la-poule-et-le-lezard-daniel-allemand

Daniel Allemand – Une poule sur la rocaille Picorait les déchets d’une chiche nature ; Le lézard des murailles N’ayant point jaugé la stature De la pondeuse en veille, Voulut réchauffer son sang froid Aux rayons du soleil. Pour lui ce fut le mauvais choix Quand l’autre, à sa vue, s’émerveilla Le reptile aux abois Par la ruse la déconseilla. « Ne …

Lire la suite ...

Tout à l’égo pour deux nuisibles

hippopotame

Daniel Allemand – Toute société ne manque pas de méchants Cette déviance, ce penchant Au fallacieux est une came Pour qui on donne le bon Dieu sans confession. Voici donc une hippopotame Qui a le vice pour passion De folie ne faisant la nique Que pour la jouissance d’en faire Epaulée d’un fourbe moustique Ami suceur pour mieux déplaire A …

Lire la suite ...