ACTUALITES:
Accueil » Daniel Allemand

Daniel Allemand

Cou courroux

Daniel Allemand Sur la branche d’un figuier une tourterelle Pleure son compagnon infidèle Car le tourtereau a quitté le nid Suite à un embrouillamini Dû à une autre demoiselle Qui l’attirait à tire d’ailes. Triste, elle refuse pitance Les yeux pleins de souffrance En fuyant nature et soleil Seule, honnie, attristée à nulle autre pareille. En se serrant, se bécotant …

Lire la suite ...

Vous avez dit : fabuliste ?

Daniel Allemand, né à Grenoble, études à Champollion, licencié d’Histoire et Géographie, j’ai exercé de multiples activités, de l’éducation nationale au monde des assurances puis de la finance, en m’impliquant aussi dans la vie publique de ma commune. Depuis les années 2000 je me consacre à l’écriture (romans et poésie) et au dessin (encres de chine et aquarelles)… la suite …

Lire la suite ...

Les cratères de beauté

Daniel Allemand De Vulcain cité reconnue Allongée au pied du Vésuve Dans cette aube nue obtenue Des vapeurs de soufre aux effluves Tu es label entre les belles Dans l’écrin dominant Capri. Mais pour l’humanité Cybèle Flatte ta beauté à quel prix ! Tes champs Phlégréens envoûtant Convoient, de fumerolle en flamme, Tes chants poignants berçant le temps Du beau …

Lire la suite ...

La Bécasse et les Charlatans

Daniel Allemand Oyez l’histoire de la bécasse Quittant son terreau humide et ses feuilles mortes Pour oublier l’amie jocasse Qui partagea son pas de porte. Ne voulant point promiscuité Elle en prit ombrage sous la voûte azurée En réclamant la vacuité Pour le nid et l’esprit, par avis inspiré Auprès de charlatans voisins. « – Je ne peux plus jouir …

Lire la suite ...

Le Paraboliste

Daniel Allemand Au beau et faux pays du vrai Existait un porteur d’histoire Qui en taillant mauvaise ivraie Déflorait roses et pensées à l’échenilloir. Il dessillait tous les regards Captivait l’écoute en éclairant l’horizon Jugulant la grisaille du temps des brouillards De son conte envoûtant déclamé aux tisons. Mentant comme il respire Aux gens de l’empire du faire Fuyant l’enfer …

Lire la suite ...

Le chien, la truie et le dindon

Daniel Allemand Le chien, la truie et le dindon A l’élection de basse-cour Se présentaient aux voix La mère des porcs au vibrant discours Et un dindon aux errements grivois. Les deux sbires étaient forts en gueule L’emplumé glougloutait avec démagogisme Quand l’odieuse bégueule Grognait tous les truismes, Son altruisme en trompe l’œil. Le populisme en fer de lance Les …

Lire la suite ...

Le vieil ours et l’abeille

Daniel Allemand Entre l’enfant et le vieillard Le grand âge est un désavantage Pour différencier le sage du babillard Un ours et une abeille nous offrent ce témoignage. Une jeunette butineuse Passa tout l’été à travailler son nectar Quand un vieux Panda s’offrait des siestes heureuses Au fond de son plumard. En sortant de ses rêveries artificielles L’ours en lorgna …

Lire la suite ...

La chatte et la puce

Daniel Allemand Il était à Varennes jolie riveraine Dont la chatte, sa reine, se nommait Carène. A Varennes, un roi et sa reine D’un saut de puce fuyaient l’état de déveine. Il en est ainsi des rencontres Une chatte, une puce en font ainsi la montre. De bonne orthodoxie Prénom, navire ou galaxie Pour une autre Carène en zieutant Canopus …

Lire la suite ...

Ah la tchatche !

Daniel Allemand Mainate et pie comparaient leurs plumages Ainsi que leurs verbiages Les uns loin d’être chatoyants Les seconds étaient flamboyants. Imitateur de son Le mainate produisait à la perfection Le miaulement du chat Il n’avait que besoin d’espace Se moquant des prêchiprêcha Nasaux et très rauques de la pie qui jacasse Bruyante et peu farouche. Elle savait habiter vers …

Lire la suite ...

Le ver luisant et le ver à soie

Daniel Allemand Dans une nuit d’été scintillait un lampyre Il aurait tout donné pour avoir un empire Echanger sa lumière Ne plus voir ses œillères Pour de la vérité En trouver l’acuité. Vint à traverser des hautes herbes aux mûriers Un ver à soie peu enclin du sort des bestioles Mais attiré par la luciole. Imaginez donc ces deux vers …

Lire la suite ...