ACTUALITES:
Accueil » Daniel Allemand

Daniel Allemand

Le ver luisant et le ver à soie

Daniel Allemand Dans une nuit d’été scintillait un lampyre Il aurait tout donné pour avoir un empire Echanger sa lumière Ne plus voir ses œillères Pour de la vérité En trouver l’acuité. Vint à traverser des hautes herbes aux mûriers Un ver à soie peu enclin du sort des bestioles Mais attiré par la luciole. Imaginez donc ces deux vers …

Lire la suite ...

La chèvre et le chameau

Daniel Allemand Dans le grand désert de Gobi Deux herbivores errent à la recherche de soi Aux confins de la Mongolie Sur la route de la soie Eux aussi ont des fibres de poils à tisser. La chèvre du Tibet Sautille sur le sable en évitant les pierres Réprouvant la colère Du grand chameau qui déblatère La caprine angora et …

Lire la suite ...

Le Phasme et la Blatte

Daniel Allemand Tant avait amassé un phasme Qu’il en avait comblé tous ses fantasmes. Très embarrassé, ce bâton du Diable Ne trouvait plus rien d’incroyable Qui satisfasse son plaisir. D’une immobilité parfaite Voulant se ressaisir Il attendait la bête Qui lui redonne de l’envie. L’espoir inassouvi Vint à passer la blatte En sa vélocité Courant entre les lattes De la …

Lire la suite ...

La Fourmi et la Cigale

Daniel Allemand En activant ses cymbales Le ventre creux, la Cigale Afin de se faire remarquer des femelles S’abandonna à chanter Son très lourd cérémoniel De l’été. Une fourmi dans son trou Travaillait les bouts de brout Se creusant un long passage Pour à sa promise lui porter un message De mariage. « – Que fais-tu, bête menue Si loin de …

Lire la suite ...

Ballade vers la Camarde

Daniel Allemand Issu des cieux, déçus des Dieux L’homme, de babil en Babel, Dont le premier affrontant la mort fut Abel Laissant dans la tombe du frère un œil Pour conscience et adieu. C’est bien cela l’écueil Le goût de donner la vie Et la mort sûre en même temps ! Et pourtant la cause est obvie. Car, que sont six …

Lire la suite ...

La Loutre et les deux Arsouilles

Daniel Allemand Une loutre à la fleur de l’âge, Estimant de sa rente nouvelle tanière, Trouva après un long voyage Gîte fort agréable sur terre étrangère, Dont elle apprécia l’espace et la liberté. Deux voisins aux méchants desseins Ignobles et tenants d’Astarté, Lui émirent la bienvenue dans le bassin ; Elle les crut à ses dépens ! Loups cachés, doux comme des …

Lire la suite ...

Les deux Loups, fable de Daniel Allemand

Daniel Allemand Un loup sorti de sa tanière Très loin du Gévaudan, a de belles manières N’entendant rester seul Il entend voir le loup. Point question de se jeter dans sa gueule Non plus de jouer au filou Il grogne, gronde, hurle et ameute Afin de rejoindre la meute. Il est empli d’humanité Sans même un fond de cruauté, Mais …

Lire la suite ...

Le riche, le pauvre et le temps

Daniel Allemand Dans la capitale des tsars Un naufragé du temps s’en vient trouver refuge L’alcool frelaté comme haie calorifuge A l’hiver glacial, car ce n’est pas un chançard. La pire des saisons pour des biens moins que rien Comment survivre dans la rue Par un froid sibérien Sans être secouru ? Fi, les amoureux de la Venise du Nord Ne …

Lire la suite ...

Le Cerf, l’Ours et la Girafe

Daniel Allemand Un cerf venait de perdre sa ramure ; Éternel recommencement de la nature. Malchance à l’arrivée de ses amis d’enfance Auxquels il offrait le gite et l’ambiance. Sa fierté naturelle Si pareille à celle d’un arbre (Dont Diane en s’en parant était si belle) Toujours doux et tranquille, le laissait de marbre. Ils ne s’étaient revus Depuis la nuit …

Lire la suite ...

Les trois pots

Daniel Allemand En sa prison d’Athènes De son verre de ciguë Il est resté trois pots pour combattre la haine De façon plus aigue Dès lors qu’on oublia Socrate. Le premier était beau Se disait démocrate De vérité portait flambeau. Par son art extérieur faisant tout le décor Vide en dedans, puissant de grâce et de beauté Il exaltait les …

Lire la suite ...