ACTUALITES:
Accueil » Eustache Deschamps

Eustache Deschamps

Des exactions des grands Seigneurs

Eustache Deschamps En une grant fourest et lée Nagaires que je cheminoie, Où j’ay mainte beste trouvée ; Mais en un grant parc regardoye, Ours, lyons et liepars veoye, Loups et renars qui vont disant Au poure bestail qui s’effroye : Sà, de l’argent; çà, de l’argent. La brebis s’est agenoillée, Qui a respondu comme coye : J’ay esté quatre …

Lire la suite ...

La Fourmi et le Criquet

La Cigale et la Fourmi

Eustache Deschamps Ilz sont à court deux gens équipolé L’un à fourmi, et l’autre à ceraseron. Li froumi fait pourvéance de blé, Pour son yver, ou temps de la moisson ; Il vit espargnablement, Et se gouverne en tous cas saigement ; Le temps futur a en sa remembrance, Tant que nul jour ne sera indigent : Qui saiges est …

Lire la suite ...

Le Paysan et son Chien

Le Paysan du Danube

Eustache Deschamps Un païsant avoit un chien De grant exploit, jeune et puissant, Fort et hardi; si l’ama bien; Car toute beste fut prenant, Et si gardoit moult diligement Son hostel de jour et de nuit ; Manger lui fist de maint déduit, Et des loups son tropiau garda. Or devint vieulx ; lors le destruit : Quant fruit fault …

Lire la suite ...

Le Paysan et le Chien

Eustache Deschamps Uns païsans ot un mastin Josne, qui le servit long-temps ; Aux loups faisoit moult de hutin, Et gardoit ses brebis aux champs; Venoisons prenoit et cerfs grans , Et si gardoit l’ostel par nuit. Lors l’ama moult li païsans : On est amé tant c’om fait fruit. Mais viellesce vint en la fin A ce chien, si …

Lire la suite ...

La Grenouille et la Souris, fable d’Eustache Deschamps

La Grenouille et le Rat

Eustache Deschamps Commen en doulz parler a maintefoiz déception Ysoppe dit en son livre et raconte Que larrayne parla à la souris Moult doucement, et la souris lui compte Que grant famine avoit en son païs ; Pour ce voult une rivière Passer à no; mais n’en sçot la manière, Et la rayne lui respont : Douce amie, Je vous …

Lire la suite ...

Le Paysan et le Serpent, fable de Deschamps

Le Villageois et le Serpent

Eustache Deschamps J’ay leu et veu une moralité Où chascuns puet assez avoir advis, C’uns païsans, qui par neccessité Cavoit terre, trouva un serpent vis Ainsis que mort; et adonques l’a pris, Et l’apporta ; en son celier l’estent. Là fut de lui péus, chaufez, nourris: Mais on rent mal en lieu de bien, souvent. Car li serpens, plains de …

Lire la suite ...

Le Jardinier qui détruit les bons plants

Eustache Deschamps Le Jardinier qui détruit les bons plants Un jardinier qui un jardin avoit Si grant, si bel, si doulz, si odourant, D’arbres si bons, d’erbes qu’om ne sçavoit, Que de tous fruis et de flours n’y eust plant ; Mais li chétis par folie fist tant Que les antes et bon plant arracha, Ronces y mist et de …

Lire la suite ...

Le Lion et les Fourmis, fable de Deschamps

Le Lion et le Moucheron

Eustache Deschamps Dormi long-temps ont en leur frommière Sanz eulx mouvoir li froumi remuant, Pour le lyon qui dessus la pouldrière Sanz eulx grever aloit seignouriant ; Or a le lyon voulu Que les fourmiz lui payassent tréu, Dont ilz se sont contre lui revelé. De leur recept sont Lien cent mille yssu : Il estoit mort s’il ne s’en …

Lire la suite ...

Comment le chief et les membres doyvent amer l’un l’autre

Les Membres et l'Estomac

Eustache Deschamps Angoisses sont à moy de toutes pars Quant les membres voy au chief revéler, Et le chief voy sortir divers regars, Et qu’il convient l’un à l’autre mesler, Le père au fil, seignour son serf tuer, Ville gaster, et destruire païs, Par le défault de raison regarder ; Merveille n’est se j’en suis esbahis. Le chief ne doit …

Lire la suite ...

Le Renard et le Corbeau, fable de Deschamps

Le Corbeau et le Renard

Eustache Deschamps Renart jadis que grant faim destraignoit Pour proie avoir chaçoit par le boscage ; Tant qu’en tracent, dessur un arbre voit Un grant corbaut qui tenoit un frommage. Lors dist renars par doulz et humble langaige Beaus thiesselin, c’est chose clere et voire, Que mieulz chantes qu’oisel du bois ramage : On se déçoit par légièrement croire. Car …

Lire la suite ...