ACTUALITES:
Accueil » La Fontaine inédit

La Fontaine inédit

Œuvres inédites de Jean de La Fontaine

Œuvres inédites de Jean de La Fontaine: diverses pièces en vers et en prose qui lui ont été attribuées. Paul Lacroix, (pseudonymes de P. L. Jacob ou du Bibliophile Jacob), Conservateur de la Bibliothèque de l’Arsenal, né le 27 février 1806 à Paris et mort à Paris le 19 octobre 1884, est un écrivain et érudit français. A Monsieur Damas …

Lire la suite ...

Le Procès en impuissance, La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Certain quidam, ces jours passés, Prit pour femme une belle fille. Il avoit de l’esprit, il étoit riche assez, Et venoit de bonne famille; Mais il lui manquoit certain cas: Le pauvre garçon n’avoit pas Ce qu’il faut dans le mariage Pour augmenter l’humain lignage. Cependant il aimoit sa femme tendrement. …

Lire la suite ...

Le Gascon, conte de La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Je soupçonne fort une histoire, Quand le héros en est l’auteur. L’amour-propre et la vaine gloire Rendent souvent l’homme vanteur. On fait toujours si bien son compte, Qu’on tire de l’honneur de tout ce qu’on raconte. A ce propos, un Gascon, l’autre jour, A table, au cabaret, avec un camarade, De …

Lire la suite ...

Gros-Jean et son Curé, conte de La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Ce n’est point d’aujourd’hui que l’ignorant censure Les productions de l’esprit : Les meilleures souvent éprouvent la morsure De force sots que le bon sens aigrit. Le conte qui suit doit t’instruire, Lecteur, de cette vérité ; Il peut faire plaisir à qui voudra le lire, Et guérir un cerveau gâté …

Lire la suite ...

Les deux Testaments, conte de La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Une femme aimoit son mari¹. Telles femmes ne vivent guères. Celle-ci, qui n’avoit enfant, ni sœurs, ni frères, Sur le point de mourir, fait venir un notaire. Elle veut tout donner à son époux chéri, Mais le moyen? La Loi, la Coutume est contraire. On songe : Il faut, dit-on, un …

Lire la suite ...

L’Hirondelle, fable de La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Une Hirondelle inquiète, Voyant approcher l’hiver, Pour n’être prise sans vert, Voulut faire sa retraite. Elle avertit ses petits De s’apprêter au voyage. Mais ils n’en sont pas d’avis. Pourquoi ce remue-ménage ? Ma mère, quel vertigo De changer de domicile! Nous avons tout à gogo : Les palais sont notre …

Lire la suite ...

Les Vers luisants et le Soleil

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine L’autre nuit, des vers luisants,¹ Sur des joncs, qu’une mer de nos terres sépare, Causoientet faisoient les méchants; Chose sans doute assez bizarre, Car insectes ne parlent point. On sait pourtant qu’ils parlèrent, Et môme sur certain point On sait bien qu’ils s’emportèrent. Bouffis d’un peu de lueur Et tout brûlants …

Lire la suite ...

Le Canard et le Coq

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine De malheureux Canards, qu’un Aigle et qu’un Lion Vouloient prendre à discrétion, Pressés dans un bourbier, ne battoient que d’une aile : Ils jetoient de toutes parts De pitoyables regards, Mais aucun autre oiseau ne prenoit leur querelle. Un maître Coq, plein de valeur, Touché de leurs peines mortelles, Pour leur …

Lire la suite ...

Le Rossignol fable de La Fontaine

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Un bruit s’épandit en tous lieux, Qu’aux oiseaux qui chantoient le mieux On donneroit du grain pour toute leur année. « J’en aurai, dit le Rossignol, Si la chose est bien ordonnée. » Tout aussitôt il prend son vol, Pour s’en aller à la donnée. Là vinrent des oiseaux de toutes …

Lire la suite ...

La Tourterelle veuve du Hibou

icon-angle-double-right Fables et poésies de Jean de La Fontaine Une aimable Tourterelle Fut le partage d’un Hibou ; Jamais paix, toujours querelle : Il n’est pas mal aisé de deviner par où. Hibou mourut; la veuve, en ces alarmes, N’étala point des clameurs et des larmes Le fastueux charivari. Larme enlaidit, douleur est folle; Et puis, grâces aux mœurs du …

Lire la suite ...