ACTUALITES:
Accueil » Yves Tarantik » Conte d’une chose véridique

Conte d’une chose véridique

Yves Tarantik

Note de l’auteur. La Fontaine a écrit 64 contes « coquins ». En voici un de mon cru.
Rassurons immédiatement les dames qui viendraient à me lire : De nos jours la race
des maris trompeurs à quasiment disparu !

Conte d’une chose véridique
arrivée à Château-Thierry

Madame de Coucy, Abbesse de Mouzon,
Avait… ah… oui ! Comment dit-on ?
Le feu au… on dit parfois son petit cas.
La Fontaine qui l’hébergeait ce jour-là
Voyant cette dame éperdue
Voulut l’apaiser in situ.
La belle Abbesse n’a pas dit non,
Au remède elle se prêta, crénom !
Las ! Mademoiselle Héricart
Femme de sire Jean le Bon,
Rentrant trop tôt plutôt que tard
Les surprit dans cette tenue
Que l’on prêtait aux turlupins 1,
– Hérétiques qui priaient nus,
Comme nos ancêtres au Jardin ! –
Sans avoir sillonné la lune
Pierrot dut rengainer la plume.
Il fit sa révérence aux dames,
Qui maudissaient leur infortune
(Insatisfaites toutes deux)
Puis il sortit, à leur grand dam,
Pour aller respirer un peu.
La Marquise de Sévigné,
Notre épistolière charmante,
Trouvant l’anecdote plaisante,
Chez Monsieur de Foucquet,
Dans les salons du tout-Paris,
Bref urbi et orbi,
En fit grande publicité.
Et désormais il est notoire
Qu’un coïtus interruptus
Peut faire plus pour votre gloire
Que de la dame un franc quitus !

1.Hérétiques au XIVème s. qui priaient nus
(Tels Adam et Eve) par désir d’innocence.

A voir aussi :

Péan au poète

Yves Tarantik Ô ma Muse ne pleurez pas : À qui perd tout, Dieu reste …

La vache à la porte

Yves Tarantik Certaine vache se rendait tous les matins A sa pâture, retrouvant seule le …

3 commentaires

  1. Superbe… comme à l’accoutumée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge