ACTUALITES:
Accueil » Henri Cachau » Eurovision / du chant…

Eurovision / du chant…

Henri CACHAU

 

 

depuis que Messiaen s’intéressa à leurs chants
par des vocalises savamment prodiguées
chacun des oiseaux chercha à se distinguer
à toute heure parmi les forêts et les champs…

jusque là isolés relevant de parades
amoureuses d’autant furent améliorés
devinrent similaires à ceux répertoriés
des chanteurs occupant les studios les estrades…

où bien souvent le pire y côtoie le meilleur
tant les voix et talents sont mal distribués
que ces concours sont plutôt mal rétribués
de très loin l’emportant notre merle siffleur…

n’ayant démérité d’autres brillants solistes
ces mésanges chardonnerets et rossignols
qui sacrifiant au chant suspendirent leurs vols
chacun en ressortant avec un accessit…

s’y joignirent des chœurs s’envisageant pérennes
ceux de l’armée rouge des enfants à la croix
jusqu’alors méconnus se risquant hors du bois
fermement décidés à affronter la scène…

d’anciens radio-crochets jusqu’à l’Eurovision
escomptant ces ténors sur la publicité
en amateur s’y risquèrent es-qualité
quoique fût féroce cette compétition…

les chants désespérés sont les chants les plus beaux
mélancolique un poète le déclara
songeant à cet amour que jamais n’atteindra
ils ne l’étaient point ceux des zélés corbeaux…

coraillant croassant cherchant à recouvrir
les jacassements et jasements de ces pies
qui notamment grâce à leur port de queue-de-pie
le public à leur gré surent circonvenir…

tôt des spectateurs abandonnèrent la salle
assourdis étourdis par ce méchant concert
de fausses notes puis de choristes diserts
confondant le plain-chant avec un jeu de stalles…

professionnel le jury en déciderait
reconnaîtra que bien qu’ils fussent dissemblables
ces chœurs dans la nature y sont indispensables
on les récompensa la guerre s’ensuivrait…
les lumières des projecteurs attirent l’homme
pris sous leurs feux croisés il croit briller
quand ses seuls défauts il en sera humilié
de sa démesure signalent les prodromes…

A voir aussi :

Le Tribunal…

Henri CACHAU   non ils ne craignaient pas le jugement d’autrui mais le leur devenu …

Le modérateur…

Henri CACHAU   bénéficier de l’autonomie vivrière peu de pays l’ont d’où les incessantes guerres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge