ACTUALITES:
Accueil » Guy Le Ray » La Fourmi obèse
La Fourmi obèse

La Fourmi obèse

 icon-angle-double-right Guy Le Ray

La Fourmi obèse

La Fourmi obèse

 

En chemin, une fourmi trouva un paquet étrange,
À tel point qu’elle ne suivit pas la colonie.
Avec l’ardeur bien connue chez les fourmis,
De ses mandibules elle découpa des franges
Et se retrouva au milieu de petits cubes,
C’était du sucre en multitude.
La fourmi se dit : pas question de partager
Ce cadeau du ciel, je vais le cacher.
Chaque jour elle venait en cachette
Et s’offrait de belles lichettes
De ce sucre blanc si attirant.
Les jours passaient, la gourmandise redoublait,
La taille de la fourmi quintuplait.
Bientôt elle ne put entrer dans la fourmilière.
–  Interdit d’agrandir le trou dirent ses congénères,
Qu’elle monte la garde, nos ennemis seront impressionnés
Par une telle montagne à l’entrée.
Cruel était devenu le sort de la fourmi.
Sans cesse exposée aux intempéries,
Empêchée de se mettre à l’abri.
De grosse, elle était devenue obèse,
Sans pouvoir cesser son manège.
De sucre enfin il ne resta.
C’en était fini de la fiesta.
D’obèse, elle était devenue difforme.
Nul ne la reconnaissait tant elle était énorme.
La colonie des fourmis avait fui.
Les ennemis aussi.
La fourmi, restée seule,
N’eut plus qu’à méditer sur les misères transmises
Par la dissimulation et la gourmandise.

  • Texte Guy Le Ray, illustration Sînziana Flonta.

  icon-exclamation-circle icon-bookmark Le texte et l’illustration sont la propriété de leurs auteurs, toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation écrite.

Les éditos de Guy Le Ray:

A voir aussi :

Antoine Houdar de la Motte, le nouveau fabuliste

icon-angle-double-right Éditos et chroniques   ANTOINE HOUDAR de La MOTTE, LE NOUVEAU FABULISTE S ‘il …

Illustration tirée du livre "Imagine les Animaux" par Dan Jacobson

La Pie de la ville et la Pie de la campagne

  Guy Le Ray : Le vol de la pie semblait s’éterniser. Plus elle battait …

10 commentaires

  1. Magnifique fable de l’obèse fourmie. A tirer une leçon de morale que M Le Ray a peut être oublier de souligner.
    Félicitations!!!! j’aimerais que bcp de gens puissent la lire……..

    Merci,

    KAYUMBA CUMU

  2. Très beau texte, on l’ déjà dit, je le répète encore une fois. Une taxe sur les aliments qui provoquent l’obésité, on en parle en ce moment… Ce texte restera d’actualité encore très longtemps. Merci pour le partage Guy.

  3. Merci pour ce très beau texte !!!!

  4. Bonjour!

    puis-je vous demander la permission de le publier sur mon blog
    Je vous en remercie d’avance
    Mme Daeninckx
    voici l’adresse de mon blog
    Akia Eklablog

  5. Les fabulistes ne sont jamais avares de conseils, mais là ! C’est juste ! C’est toujours bien de le rappeler.

  6. C’est tout dit. Il faut proteger les siens. Trop de sucre ça fait des dégâts. Merci pour cette poésie, qui mene à réfléchir.

  7. Très joli texte et belles illustrations. C’est très bien de le rappeler, il existe un vrai danger pour les enfants et les adultes avec cette surenchère dans la consommation du sucre. Je suis mère de 2 enfants et croyez moi je fais très attention.
    L’OMS pour sa part sensibilise les gens sur ce fléau. Voici un extrait et un lien :
    « L’obésité des enfants constitue l’un des plus grands défis pour la santé publique au 21e siècle. Il s’agit d’un problème mondial qui affecte de nombreux pays à revenu faible et intermédiaire, en particulier en milieu urbain….  »
    http://www.who.int/dietphysicalactivity/childhood/fr/

  8. Bravo bien dit. Attention au sucre§

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge