ACTUALITES:
Le Laboureur et ses enfants, La Fontaine
Le Laboureur et ses enfants, La Fontaine
Accueil » Analyse des fables » Le Laboureur et ses enfants, texte et analyse

Le Laboureur et ses enfants, texte et analyse

icon-angle-double-right Henri-François-Joseph de Régnier

Le Laboureur et ses enfants, analysée et expliquée par Henri de Regnier.

  • Le Laboureur et ses enfants.
Le Laboureur et ses enfants
Le Laboureur et ses enfants

Ésope, fab. 22 (Coray, p. 16 et 17, p. 291, sous trois formes). — Faërne, fab, 33, Pater et Filii. — Haudent, 2e partie, fab. 11, d’un Vigneron et de ses Enfans. — Corrozet, fab. 79, du Laboureur et de ses Enfants.
Mythologia aesopica Neveleti, p. 106.

Travaillez, prenez de la peine :
C’est le fonds qui manque le moins1.

Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses Enfants, leur parla sans témoins2.
« Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l’endroit3; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.


1. « Le poète, dit l’abbé Guillon qui trouve ces deux vers peu clairs, veut dire que le défaut de succès ne vient point de la terre, mais de l’homme, et que le produit est toujours en raison de la culture. » — « Il y a à parier, ajoute Geruzez, qui cite cette phrase de l’abbé Guillon, que la Fontaine serait bien surpris d’avoir voulu dire cela. »

2. Handent commence à peu près de même :

Un Vigneron, se voyant presque mort,
Tous ses Enfans vers luy feist conuenir.
Eulx assemblez, leur dict.,..

3. …. Liber is rogantibus
Ut ederet qua parte tandem vinae
Aurum lateret, nil locutus amplius,
Desiderati liquit incertos loci. (Faërne, vers 5-8.)

Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’oût4 :
Creusez, fouillez, bêchez; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse. »
Le Père mort, les Fils vous retournent le champ 5,
Deçà, delà6, partout7 : si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage. D’argent, point de caché8.
Mais le père fut sage De leur montrer, avant sa mort,
Que le travail est un trésor9.

4. Voyez livre I, fable 1, vers 13.

5. Chez tous les autres fabulistes le Laboureur est un Vigneron, le champ une vigne.

6. Nous avons déjà vu cette locution au vers 8 de la fable VI de ce livre.

7. Faërne (vers 10-12) peint ainsi l’ardeur des enfants au travail :

Versare duris vineam ligonibus,
Et hic et illic scrobibus effossis, humum
Coepere glebas in minutas frangere.
8. En cesie vigne ont boue et fouy,

L’un d’une boue, et l’autre d’un picquoys,

Mais par nul d’eulx one ne fut deffouy

D’or ou d’argent seulement une croix. (Haudent.)
9. Dans les fables grecques : — On a rapproché de cette moralité ce fragment d’Epicharme, cité par Xénophon, au livre II des Mémorables, chapitre 1 (20) :

« Les Dieux nous font acheter tous les biens par nos travaux; >

et le vers 3o8 des Travaux et les Jours d’Hésiode :

 » Par les travaux les hommes deviennent et riches en troupeaux (ou en fruits) et opulents.  » — Benserade, dans son CLXIX quatrain, amène élégamment l’affabulation :

Un Vigneron mourant dit qu’un trésor insigne

Etoit pour ses enfants dans le fond de sa vigne.

A force d’y fouiller, sans v trouver de l’or,

Il en vint des raisins, et ce fut le trésor.

 

  • Jean de La Fontaine – augmentée de variantes, de notices, de notes, d’un lexique des mots et locutions remarquables, deportraits, de fac-similé, etc. Par M. Henri Regnier. 1883.
bg

A voir aussi :

Le Marchand, le Gentilhomme.

Le Marchand le Gentilhomme… fable analysée

La Morale d’après les fables… avec des exercices d’application par Jules Arnoux, agrégé des lettres, …

Le Grillon, fable de Florian analysée

La Morale d’après les fables… avec des exercices d’application par Jules Arnoux, agrégé des lettres, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge