ACTUALITES:
Accueil » Annie Viti » Le mariage du printemps et de la nature

Le mariage du printemps et de la nature

001 Annie Viti

 

LA NATURE

 » Je suis Dame Nature ,
Toute nue , toute pure !
J’ai rendez- vous avec mes éléments ,
Qui ne sont pas très conciliants en ce moment !
Alors j’attends !
J ‘attends que l’on m ‘habille ,
Car je ne crois pas être au printemps !  »

L ARBRE LUI RÉPLIQUE

 » Tu n’ est pas au printemps, loin s’en faut !
Je suis ton acolyte ,
L ‘arbre dénudé , branches déchiquetées ,
Tout nu , comme toi !!
Et tous deux , on a froid !
Mais ! regarde Nature ,
C ‘est la faute à celui -là ! …

LE VENT

Il souffle ,

L ARBRE ( interroge )

 » Tu le connais Nature ?  »

NATURE

Bien sur , c ‘est le vent !
Celui qui nous a dépouillés !
Tu sais ! moi , je suis amoureuse
De son frère des Alizées !

L ARBRE

 » mais là , il nous a laissé tomber !

NATURE

Oui , mon cher ! comme toutes les années !

ET LE VENT S ADRESSANT A L ARBRE

« Vous vous plaignez ! c ‘est facile !
Toi , tu es bien enraciné ,
Pendant que je fais ma tournée !
Je suis polyvalent , c ‘est peut être mon « surnom « Le Vent !
Je sais aussi céder ma place ,
A la pluie qui me remplace ,
Et quand elle a creusé son lit ,
Me revoilà pour assécher .
Je n ‘arrête pas de bosser !

NATURE (soupire )

« On est trop dans l ‘obscurité !
J ‘ai un ami à contacter !

LE VENT ( réplique )

Je sais Nature !
Le soleil c ‘est ton invité !
Il est temps de nous rassembler ,
Prier , qu ‘il vienne nous réchauffer !  »

LE SOLEIL (apparait )

 » VITALITÉ ! de la clarté vous en voulez ?
Jusqu ‘a en être rassasié ..
Toi l arbre , tu vas reverdir ,
Et Nature rajeunir .
Je darde ! je darde ,
Laissez – moi vous imprégner …
Tout le monde va y gagner ,
Laissez – moi vous caresser ,
Laissez – moi vous réchauffer !
Dis – moi l ‘arbre ?
Je te vois déjà les bourgeons ?
Tes cousins sont à leur balcons !
Nature ! tu n ‘est plus toute nue ..
La métamorphose est venue !
Je te contemple fleurir , t ‘épanouir !
C ‘est toi qui fait les saisons ,
Mais c’ est moi qui les pimente,
Et quand j ‘ai longtemps dardé ,
Je me sens assez épuisé !
Alors je m ‘éteins pour me reposer !!

annie viti

A voir aussi :

Un patrimoine en péril ( deuxième )

Ah ! si Versailles m 'était conté , Je n ' y serais pas invité . Pourtant le roi , c 'est toujours moi , Mais du Soleil Levant ! voilà !

Un patrimoine en péril

Annie Viti LE COQ Non non ! vous n êtes pas à Versailles ! Ici …

1 commentaire

  1. Saynète remarquable. Bravo, Annie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge