ACTUALITES:
Accueil » Henry Macqueron » Le Singe et le Miroir, fable de Henry Macqueron

Le Singe et le Miroir, fable de Henry Macqueron

Henry Macqueron

Dans une galerie un gros Singe fort laid,
En la singe famille ainsi que chacun l’est,
Gravement s’avançait contemplant des peintures.
Clignant de l’œil en parfait connaisseur,
Monsieur cherchait son jour, se donnait des postures ;
De ce trait admirait le fini, la douceur,
D’un autre plus souvent critiquait la rudesse.
A ses yeux cependant se dresse
Un grand Miroir, objet pour lui nouveau.
Il y voit son image, et la croyant tableau :
« Voilà, dit le Narcisse, entre tous le plus beau. »

« Le Singe et le Miroir

A voir aussi :

Le Fermier, le Loup et le Lapin

Henry Macqueron Un Fermier, dans sa terre en faisant une ronde, Vit un Loup pris …

Les deux Pots, fable d’Henry Macqueron

Henry Macqueron Deux Pots voyageant à la nage Avaient reçu léger bagage. Du ballotin l’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge