ACTUALITES:
Accueil » Livre 1er – Jean de La Fontaine
la-besace

Livre 1er – Jean de La Fontaine

Livre 1er – Jean de La Fontaine:

Livres des fables : 123456789101112

Les fables de Jean de la Fontaine avec des Commentaires et observations de Chamfort et de l’abbé Guillon et d’autres critiques et analystes tels que Louis Moland, Pierre-Louis Solvet, Charles Aubertin, Charles Nodier, Van Hollebeke, etc… – toutes les fables sont illustrées par J.J. Granville et Gustave Doré.

  1. Préface de Jean de La Fontaine – A Monseigneur le Dauphin
  2. La Cigale et la Fourmi
  3. Le Corbeau et le Renard
  4. La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf
  5. Les Deux Mulets
  6. Le Loup et le Chien
  7. La Génisse, la Chèvre, et la Brebis, en société avec le Lion
  8. La Besace
  9. L’Hirondelle et les petits Oiseaux
  10. Le Rat de ville et le Rat des champs
  11. Le Loup et l’Agneau
  12. L’Homme et son image
  13. Le Dragon à plusieurs têtes et le Dragon à plusieurs queues
  14. Les Voleurs et l’Âne
  15. Les Voleurs et l’Ane analysé – C. Hygin-Furcy
  16. Simonide préservé par les Dieux
  17. La Mort et le Malheureux
  18. La Mort et le Bucheron
  19. L’Homme entre deux âges et ses deux Maîtresses
  20. Le Renard et la Cigogne
  21. L’enfant et le Maître d’école
  22. Le Coq et la Perle
  23. Les Frelons et les mouches à miel
  24. Le chêne et le Roseau

Jean de La Fontaine : Eloge.

Dans tous les genres de poésie, la supériorité plus ou moins disputée a partagé l’admiration. S’agit-il de l’épopée; Homère, Virgile, le Tasse; Milton, se présentent à la pensée. Dans la tragédies , l’ode, la satire; Athènes, Rome, Paris, Londres, nous offrent des talents rivaux. Après Molière on peut encore citer Regnard. Il n’existe qu’un genre de poésie dans lequel un seul homme ait si particulièrement excellé, que ce genre lui est reste en propre, et ne rappelle pas d’autre nom que le sien. Nommer la Fable, c’est nommer La Fontaine; le genre et l’auteur ne font plus qu’un. La plupart des fables de La Fontaine sont des scènes parfaites pour les caractères et le dialogue. Dans cette fable sublime des animaux malades de la peste, quoi de plus parfait que la confession de l’âne! comme toutes les circonstances sont faites pour atténuer sa faute ! … L’intérêt qu’il prend à ses personnages, et qui nous divertit, devient quelquefois attendrissant; comme dans cette belle fable où le serpent accus…Lire la suite

  1. (Livre 1er – Jean de La Fontaine)
bg
Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé !

1 commentaire

  1. Ah: ce sacré La Fontaine !!!! il m’étonnera toujours. Que de souvenirs !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge