ACTUALITES:
Accueil » Geno Namy » Pavane pour un oiseau déchu

Pavane pour un oiseau déchu

icon-angle-double-right Geno Namy

« Flûte et carabistouille ! »
Le paon tape du pied.
—Où sont passés mes ocelles,
Ceux qui font ma fierté ?
Hier encore je me pavanais,
Les belles n’avaient d’yeux que pour moi…
Que me reste-t-il ? de vilaines plumes nues ! »
Il se traîne, pantelant, va de soue en étable,
Se plaint, gémit, cherche une oreille bienveillante
Personne ne lui vient en aide,
L’orgueilleux n’a que ce qu’il mérite !
Ses pairs de basse-cour ricanent de sa pantomime.
Piteux, il s’éloigne, lui et sa traîne, va vers les gens de ferme.
En grande réception dans la salle commune, fenêtres ouvertes,
Tous font grand bruit ; ces dames caquètent, ces messieurs rient.
Notre paon risque un œil, et se trouve ébloui
Par des reflets changeants, vert, bleuté, mordoré.
Ses ocelles scintillent, voletant de chef en coiffe,
Dans un ballet que le pantois découvre avec mépris :
—Sont-ce là des manières, voler mes attributs !
Font-elles seulement la roue, elles n’en sont pas capables !
Ça frôle le ridicule, j’aimerais mieux me pendre
Que faire ainsi la cour devant des mécréants ! »
De dépit le paon pleure, plus jamais ne plaira
Ses plumes ne pousseront plus il perd de sa superbe.

Paraître n’est pas être
Mieux vaudrait consacrer sa vie à l’essentiel
Que de perdre son âme dans le superficiel.

« Pavane pour un oiseau déchu »

 

 

bg

A voir aussi :

Petit chasseur deviendra grand…

Geno Namy Espiègle joueur, moustaches qui s’agacent, Le chaton se voit grand, plus grand qu’il …

Algèbre

Geno Namy Le chiffre 8 regarde passer le temps Il ne s’en laisse pas compter, …

5 commentaires

  1. Paraître n’est pas être – on ne peut mieux dire, encore une belle leçon de vie. Bravo pour cette belle plume.

  2. Rien à rajouter tout est dit dans ce texte. Belle plume, vraiment!!!! Lecture agréable… Madame j’ai lu tous vos textes présents sur ce site. Excellents, oui excellents… Continuez à écrire pour notre plaisir (égoïsme quand tu nous tiens).
    Bravo et merci pour le partage.
    Corine N.

  3. Et paon sur le bec -à défaut d’un juron – de l’oiseau de Junon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge