ACTUALITES:
Accueil » Geno Namy » Volière

Volière

Geno NAMY

 

Quand deux inséparables ont des peines de cœur
Ils trouvent la ressource en aimant davantage
Le coucou à tue-tête lance son cri d’appel
Pour n’être pas tout seul aux beaux jours du printemps
Si le martinet siffle, fendant air et ciel
C’est pour être admiré par une belle au nid
Le cygne si fidèle signe ses sentiments
De son cou tendre et fier il se lie à sa douce
Et pour loger sa mie le tisserin s’affaire
Ne comptant ni ses heures ni ses coups de bec
Chacun pour sa chacune fait valoir son art
Du plus tendre au plus fort et même le futile
Mais le talent n’est rien si l’on oublie l’amour
Tant d’instants à verser dans sa boîte à bonheur !

« Volière »

bg

A voir aussi :

Mare nostrum

Geno NAMY   Au Royaume de Neptune Tout roule comme galet Nuls aigres vices Tapis …

Petit chasseur deviendra grand…

Geno NAMY   Espiègle joueur, moustaches qui s’agacent, Le chaton se voit grand, plus grand …

4 commentaires

  1. Quelle douce écriture !!!!!! Chapeau bas

  2. À nouveau une belle envolée d’une des plus belles plumes tombées sur le pavé duveteux de la RuedesFables. Amitiés.
    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge