ACTUALITÉS :
Accueil » Charles Nodier

Charles Nodier

Le Trésor et les trois jeunes Hommes, Charles Nodier

icon-angle-double-right Charles Nodier Trois hommes (c’est bien peu pour en trouver un bon) D’un trésor en commun firent la découverte. En profitèrent-ils? L’histoire dit que non; Ils ne sont pas les seuls dont l’or ait fait la perte. A quoi sert un trésor sans Bacchus et Cérès? Ces hommes eurent faim; à la ville prochaine L’un des trois du repas …

Lire la suite ...

L’Aigle et le Hibou, analyses

 icon-angle-double-right Louis Moland Etudes et analyses des fables de La Fontaine, L’Aigle et le Hibou, Louis Moland,1872. Fable XVIII L’Aigle et le Hibou. Avianus, 14, Simia et Jupiter. — Verdizotti, V, l’Aquila e el Guffo.   Marie de France a modifié et développé l’apologue d’Avianus. Il s’agit d’une « singesse et de son singeot. » La singesse demande au lion …

Lire la suite ...

Analyse de la fable la Discorde de La Fontaine

La Discorde

 icon-angle-double-right Charles Nodier REMARQUES SUR LA FABLE XX. (La Discorde) Et fait un grand procès là-haut pour une pomme, 1. Depuis l’Olympe au trou de Janot Lapin, La Fontaine nous montre l’homme par-tout. Ce grand procès pour une pomme ramène le lecteur au milieu de la société. Chez l’Animal qu’on appelle Homme 2. Boileau dit amèrement : Le plus sot animal, …

Lire la suite ...

Le sage Lockman

Luqman, citation, la Femme et la Poule.

LOQMAN, LUKMAN le Sage Charles NODIER   Le lendemain survint dans le même endroit le sage Lockman , le philosophe et le poète ; Lockman, l’amour des humains, le précepteur des peuples et le conseiller des rois, Lockinan qui cherchoit souvent les solitudes les plus écartées pour y méditer sur la nature et sur Dieu. Et Lockman marchoit d’un pas …

Lire la suite ...

La vie de Jean-Pierre Claris de Florian

icon-angle-double-rightCharles Nodier Jean-Pierre Claris de Florian et les fables par “Charles Nodier” : Jean-Pierre-Claris de Florian naqui au pied des Cévennes, dans le château de Florian, non loin d’Anduze et de Saint- Hippolyte, en 1755. Les beautés naturelles de son pays, les habitudes casanières de son enfance, la médiocrité même de sa fortune, le disposèrent de bonne heure à goûter …

Lire la suite ...