ACTUALITÉS :
Accueil » Etienne Gosse

Etienne Gosse

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Etienne Gosse, auteur dramatique, fabuliste, publiciste, naquit à Bordeaux en 1773. Il servit comme militaire au début de la révolution, fut nommé par Bonaparte inspecteur des remontes, puis receveur de loterie à Toulon.
Défendit dans le Miroir et la Pandore les idées libérales.
Gosse meurt d’une attaque d’apoplexie le 26 février 1834, à Toulon où il était allé espérant y rétablir sa santé.

FABLES :

  1. Avant Propos
  2. Prologue (Extrait).
  3. Le Cheval et l’Écorcheur
  4. L’Aigle et la Pie
  5. Les Casse-Tête
  6. L’ordre des Saisons
  7. Le Député des côtes d’Afrique
  8. Le Joueur et le Mendiant
  9. L’Abeille, la Cigale et la Mouche
  10. Les Loups journalistes
  11. La Buse, le Chasseur et les Poules
  12. Le Chien que l’on va tondre
  13. Le Joueur et le Mendiant
  14. Le Ver à soie et l’Escargot

Avant propos.

Le succès qu’une partie de ces Fables a obtenu, soit aux séances de la Société Philotechnique, soit dans les journaux, m’a engagé à en offrir le Recueil au Public….
…La littérature appliquée à la politique ne doit servir qu’à réunir les hommes; c’est dans cet esprit que je crois avoir composé ce Recueil. Frappé seulement par le tableau des travers ou des vices en général, je n’ai prétendu blesser personne, et l’on ne m’accusera pas d’une satire personnelle.
Je ne terminerais pas cet Avant-Propos sans déposer aux pieds de l’inimitable La Fontaine l’hommage que tout faiseur de fables doit à ce grand maître; mais j’ai rempli cette tâche dans mon Prologue, et il ne me reste qu’un mot à dire sur les préjugés qui s’élèvent contre les Fables nouvelles . la suite

Malgré les beaux plumets dont vous êtes garnie
Vous n’êtes que Margot la Pie.
L’Aigle et la Pie.

Anecdote: Fables de M. Gosse.

… Et c’est en se plaignant de l’esprit de parti que M. Gosse met tant d’esprit de parti dans ses fables; c’est pour conseiller la sagesse qu’il s’exprime avec tant de passion ; c’est en parlant de modération qu’il s’emporte avec tant de violence; c’est en se plaignant des excès qu’il se jette dans les extrêmes ; c’est entin en prêchant la tolérance qu’il se montre intolérant, exclusif, ennemi passionné de tous ceux qui n’adoptent pas ses systèmes libéraux et ses opinions démocratiques…
…Il est bien dur de. se voir impitoyablement poursuivi par la politique et l’esprit de parti, jusque dans un recueil de fables s c’est un véritable guet-apens. A quelle lecture faudra- t-il donc se fier? Si mon esprit doit être attristé par les mêmes injustices et les mêmes passions, j’aimerais autant lire des Lettres Normandes et des Hommes Gris, que les Fables de M. Gosse…
Quelquefois M. Gosse refait les fables de La Fontaine. Ainsi, sa fable du Renard et du Rossignol a le même but, les mêmes moyens et la même moralité que le Renard et le Corbeau; seulement le rossignol, plus dupe encore que le corbeau, est croqué par le renard, qui fait là un triste repas. La fable du Chien de ville et du Chien des champs, est la fable du Chien et du Loup de La Fontaine ; celle du Pourceau et du Sanglier n’en est qu’une second copie. La fable du Renard et du Blaireau offre des images grossières et dégoûtantes…. (Mélanges de philosophie, d’histoire et de littérature, Volume 2, Marie Dorimond de Féletz.)

 

  • Fables d’Etienne Gosse, Membre de la société Philotechnique. Paris – 1818.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.