ACTUALITÉS :
Accueil » Jean de La Fontaine » Le Renard, les Mouches, et le Hérisson
Le Renard, les Mouches

Le Renard, les Mouches, et le Hérisson

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aux traces de son sang, un vieux hôte des bois,
Renard fin, subtil et matois,
Blessé par des Chasseurs, et tombé dans la fange,
Autrefois attira ce Parasite ailé
Que nous avons mouche appelé.
Il accusait les Dieux, et trouvait fort étrange
Que le Sort à tel point le voulût affliger,
Et le fit aux Mouches manger.
Quoi ! se jeter sur moi, sur moi le plus habile
De tous les Hôtes des Forêts !
Depuis quand les Renards sont-ils un si bon mets ?
Et que me sert ma queue ? Est-ce un poids inutile ?
Va ! le Ciel te confonde, animal importun.
Que ne vis-tu sur le commun ?
Un Hérisson du voisinage,
Dans mes vers nouveau personnage,
Voulut le délivrer de l’importunité
Du Peuple plein d’avidité :
Je les vais de mes dards enfiler par centaines,
Voisin Renard, dit-il, et terminer tes peines.
– Garde-t’en bien, dit l’autre, ami, ne le fais pas ;
Laisse-les, je te prie, achever leurs repas.
Ces animaux sont soûls ; une troupe nouvelle
Viendrait fondre sur moi, plus âpre et plus cruelle.
Nous ne trouvons que trop de mangeurs ici-bas :
Ceux-ci sont courtisans, ceux-là sont magistrats.
Aristote appliquait cet apologue aux hommes.
Les exemples en sont communs,
Surtout au pays où nous sommes.
Plus telles gens sont pleins, moins ils sont importuns.

Autre analyse:

Analyses de Chamfort – 1796.

V. 2. Renard fin , subtil et matois.
La note de Coste indique une application assez juste de cet Apologue. Mais alors, pourquoi prendre le renard, le plus fin des animaux ? Il me semble que c’est mal choisir le représentant du peuple , lequel n’est pas, à beaucoup près , si spirituel et si délié. C’est qu’il fallait de l’esprit pour faire la réponse que fait l’animal mangé des mouches ; et sous ce rapport, le renard a paru mieux convenir.

Commentaires de MNS Guillon – 1803.

Le Renard, les Mouches
Le Renard, les Mouches

Le sujet de celte fable , dit l’abbé Batteux , est dans Esope.
Aristote la cite dans sa Rhétorique comme un modèle capable de faire juger du goût de l’auteur, et de sa manière énergique d’enseigner.
Princ. de Littér. T. II. p. 39. ) La voici traduite du grec. « Un Renard voulant passer une rivière , tomba dans une fosse bourbeuse. Aussitôt il y fut assailli par une infinité de grosses Mouches, qui le tourmentèrent long-temps. Il passe un Hérisson :
touché de le voir souffrir ainsi : Voulez-vous , lui dit-il , que je vous délivre de ces insectes cruels qui vous dévorent ?
Gardez-vous-en bien, répondit le Renard. Eh pourquoi donc? Parce que celles-ci vont être saoules de mon sang ; et si vous les chassez , il en viendra d’autres plus affamées , qui me suceront ce qui m’en reste.” Toutes les fables grecques auraient ce sens profond et cette énergique simplicité, que La Fontaine n’en aurait pas moins les premiers droits à notre admiration , par le charme des détails et la magie du style.
L’allégorie est visible, dit encore le même abbé Batteux. Le Regard représente le peuple foulé par ses magistrats, qui sont eux- mêmes représentés par les Mouches. Le Hérisson représente les accusateurs des magistrats. Le Renard est malheureux; mais il est prudent et patient dans son malheur. Le Hérisson est choisi pour représenter les accusateurs, plutôt que tout autre animal, parce qu’étant hérissé de pointes, il pouvait blesser en voulant guérir : caractère assez ordinaire aux accusateurs , en pareil cas, qui veulent changer de maître souvent pour régner à leur tour, et peut-être avec plus de dureté que ceux qu’ils accusent. ( Ibid. p.41.)
1) Les exemples en sont communs, Sur-tout au pays où nous sommes. Le peuple, instrument et toujours victime des factions, ne change jamais son état que pour le détériorer. Ces renouvellements de constitution ne peuvent se faire qu’aux dépens de sa fortune et de son sang, parce que le dernier venu a toujours besoin de s’engraisser.
Non parcit populis regnum breve. (Le Renard, les Mouches, et le Hérisson)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.