ACTUALITES:
Accueil » Tag Archives: Dieu

Tag Archives: Dieu

Les Dieux et le Chemin de fer

icon-angle-double-right Édouard Bricon Un Rothschild de l’Olympe, au maître du tonnerre Proposa d’établir, à ses frais, dans les cieux, Un chemin à vapeur à l’usage des dieux. Avant d’admettre au ciel une œuvre de la terre, Jupiter, qui pourtant penchait pour ce projet, Crut devoir assembler sa cour à ce sujet. Mercure, un des premiers, motiva son suffrage : Vous …

Lire la suite ...

Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter, analyse

Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter

 icon-angle-double-right Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort Commentaires et analyses: Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter par Chamfort . 1796. Avait l’âme toute divine. Vraiment, c’est l’effet à côté de la cause ; rien n’est plus simple. Cela doit bien faciliter l’éducation des princes ; je suis même étonné que cette réflexion ne l’ait pas fait supprimer entièrement. V. 4. L’enfance n’aime rien. Cela …

Lire la suite ...

Simonide préservé par les Dieux analysée

Simonide préservé par les Dieux

icon-angle-double-right C. Hygin-Furcy Fable Simonide préservé par les Dieux analysée par C. Hygin-Furcy : (Livre I. — Fable 14.) On ne peut trop louer trois sortes de personnes: Les dieux, sa maîtresse, et son roi. Malherbe le disait……………… MORT DE JACQUELIN DE MAILLÉ. — DÉSINTÉRESSEMENT DU DUC D’ÉPERNON. — L’HONNEUR DES DAMES DÉFENDU PAR DOUZE CHEVALIERS PORTUGAIS (1395). « Dieu, …

Lire la suite ...

Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter

Les Dieux voulant instruire un fils de Jupiter

Pour Monseigneur le duc de Maine Jupiter eut un fils, qui, se sentant du lieu Dont il tirait son origine, Avait l’âme toute divine. L’enfance n’aime rien : celle du jeune Dieu Faisait sa principale affaire Des doux soins d’aimer et de plaire. En lui l’amour et la raison Devancèrent le temps, dont les ailes légères N’amènent que trop tôt, …

Lire la suite ...

Simonide préservé par les Dieux

Simonide préservé par les Dieux

On ne peut trop louer trois sortes de personnes : Les Dieux, sa Maîtresse, et son Roi. Malherbe le disait ; j’y souscris quant à moi : Ce sont maximes toujours bonnes. La louange chatouille et gagne les esprits ; Les faveurs d’une belle en sont souvent le prix. Voyons comme les Dieux l’ont quelquefois payée. Simonide* avait entrepris L’éloge …

Lire la suite ...

Simonide préservé par les Dieux analysée

Simonide préservé par les Dieux

icon-angle-double-right L’Abbé Guilon Commentaires et analyses: Simonide préservé par les Dieux, MNS Guillon, 1803. icon-check Simonide préservé par les Dieux.   (1) Les faveurs d’une belle en sont souvent le prix. «La louange, plus que toute autre chose, fait naître l’amour», disoient, bien long-temps avant La Fontaine, les antiques poètes provençaux : Lauzor engenr’amor May c’una sola res. ( Manusc. …

Lire la suite ...

Dieu fait bien ce qu’il fait

icon-angle-double-right E. Dumont de Boisset Déjà maître Garo, dans son étroit esprit, (C’est Lafontaine qui le dit,) Avait, avec grande surprise, Comparé la Citrouille au Gland, Et prétendait que Dieu, dans cet arrangement, Avait commis une méprise ; Personne n’ignore comment Il changea de raisonnement. Un autre à peu près aussi sage, Certain jour par un temps d’orage, Chevauchait au …

Lire la suite ...

L’Amour et l’Intérêt

icon-angle-double-right Jean-Baptiste de Grécourt Le dieu de l’Intérêt et le dieu de l’Amour Chez certain paysan se trouvèrent un jour. L’aventure était tare : un même domicile Par eux n’était guère habité Chacun allait de son côte, L’un au plaisir, l’autre à l’utile. Voici, dit l’Intérêt, un enfant bien nippé : Beaux traits dorés , car quoi d’ébène. La dupe …

Lire la suite ...

Le Dieu de la guerre et la violence

Tous les dieux ayant décidé de se marier, chacun prit la femme que le sort lui assignait. Le dieu de la guerre, étant resté pour le dernier tirage, ne trouva plus que la Violence. Il s’en éprit follement et l’épousa. Voilà pourquoi il l’accompagne partout où elle va. [quote style=”1″]Partout où paraît la violence, dans une cité ou parmi les …

Lire la suite ...

l’Ane qui portait une statue de Dieu

Un homme, ayant mis une statue de dieu sur le dos d’un âne, le conduisait à la ville. Comme les passants se prosternaient devant la statue, l’âne, s’imaginant que c’était lui qu’on adorait, ne se tint plus d’orgueil; il se mit à braire et il refusa d’avancer. L’ânier, devinant sa pensée, lui dit en le frappant de son gourdin : …

Lire la suite ...