Fables, fabulistes et Jean de La Fontaine

Fables, fabulistes et Jean de La Fontaine

BIENVENUE dans Rue des Fables

  • Hommage à Kader Reffes

    Lecteurs, qui pendant des années avez ouvert avec plaisir, régularité, le site « Shanaweb «  devenu plus tard « RuedesFables », vous le devez à celui dont le nom figure en tête de cet hommage. Un jour, vous vous êtes certainement demandé pourquoi depuis des mois ce site s’était subitement figé, comme pétrifié dans sa propre histoire. La raison en était plus que brutale, son auteur, qui depuis tant d’années le faisait vivre, le peaufinait, l’enrichissait de ses trouvailles, l’enluminait de ses recherches, nous avait quitté en Juillet 2019, laissant son œuvre orpheline, inachevée.

    Des années durant, Kader Reffes a  fouillé les archives, consulté les trésors des Bibliothèques françaises et étrangères pour offrir aux internautes du monde entier le panorama le plus exhaustif de la Fable et de leurs auteurs à travers les siècles. Pour beaucoup, la Fable se résume à un nom : Jean de La Fontaine. Indéniablement, il est le plus grand auteur de fables, le plus illustre, universellement connu. Or, depuis des milliers d’années, la Fable a traversé les civilisations, suscitant des vocations chez une multitude d’auteurs : ce sont ces auteurs et leurs fables qui ont retrouvé vie grâce au travail remarquable d’opiniâtreté de Kader Reffes, sans qu’il n’omette les fabulistes contemporains qui perpétuent ce genre littéraire si particulier.

    Né en 1953 à Mers el-Kébir en Algérie, Kader Reffes est venu en France dans les années 1980 où il a fait sa carrière professionnelle. Homme discret, homme de tolérance, homme curieux intellectuellement, gourmand des échanges avec ses compatriotes, toujours étonné de la diversité des opinions, intrigué par les contradictions humaines dans lesquelles il y pressentait un mystère insondable.

    Quinze années de travail, de recherche lui ont permis d’offrir aux amateurs de fables du monde entier une anthologie remontant au début de l’écriture.   

     Guy LE RAY