ACTUALITÉS :
Accueil » Christian Satgé

Christian Satgé

L’Honneur du Paon

L'Honneur du Paon

Christian Satgé L’Honneur du Paon Dans le bourgeon de son âge, insoucieux, Un jeune paon paradait sous les cieux Avec du gibier de gibet, petit Bois de bûcher et autres grands abêtis, Pour la plupart plus miros que vraiment louches Et l’esprit plus tortilleux que tortueux. Vanteries et jaserie toujours en bouche, Ce n’était pas là concours de vertueux ! …

Lire la suite ...

Le Marabout et l’Ingénue

marabout

Christian Satgé Un vain marabout – l’oiseau et non l’homme ! – Se pensant irrésistiblement beau, Faisait cour insistante et âpre comme Guerre où tout serait pillage aux flambeaux, À quelqu’une, pucelle pucelante. Humble, à une vraie nonne vergogner, Elle n’était pour lui que rebuffades Qui ne semblaient que plus aiguillonner Ce lourd échassier, fat au cœur tendre Comme roc …

Lire la suite ...

La Marmite et la Soupière

pumpkin

Christian Satgé D’après La marmite de terre et la soupière d’argent de Charles Porphyre Alexandre Desains « Sic vos non vobis » (Virgile) Mijotant et mitonnant le quotidien Frichti, une marmite de terre au feu mise, Se dit : « C’est dimanche, le jour des chemises Blanches et d’un faste modeste gardien De la tradition dans cette humble chaumine Où …

Lire la suite ...

Le vieil instit’

école

Christian Satgé Quelque maître d’école pestait dans sa barbe Contre l’édile du lieu, connu blanc bec, Qui allait le contraindre à manger les joubarbes Par les racines, alors que ce p’tit pète-sec Il l’avait nourri, non de séné et de rhubarbe, Mais d’Humanités et abreuvé, petit mec, Au sein généreux des plus saines sciences Y perdant son temps, y usant …

Lire la suite ...

C’est pas chouette !

chevêche

Christian Satgé Une chevêche fort revêche maudit sans cesse La si grande société des bêtes des bois, De tant bonnes gens prêtes, et ce sans nulle paresse, À larronner et à détrousser l’être aux abois, Voire, à la toute fin mais sans faim, à l’0ccire. « Ce monde ne serait que boue et bren, Mon Bon Sire, Pour vous dire …

Lire la suite ...

Ânes affamés n’ont pas qu’oreilles

  Christian Satgé Une de ces nuits où le vent froid est si rêche, Deux ânes qu’on avait attachés là tête-bêche, Non par caprice ni jeu, mais par économie, Font face, en leur étable, hélas, chacun à sa crèche. Ah, le picotin tente l’un, comme son ami, Mais ils ont beau tirer, aucun ne mange ni mie Ni miettes car …

Lire la suite ...

Judicieux fil à la patte

livre éclairé

Éditos et chroniques Judicieux fil à la patte Cela fait deux ans au jus (est ce pour autant un jubilé ?), de juillet à juin, que je bâtis et broche des édito’ jubilatoires pour la passante ou le chaland de cette accueillante RuedesFables. Deux années qu’elle, ou lui, veut bien jeter un œil distrait à cette vitrine-là avant que d’entrer …

Lire la suite ...

Quoi de neuf, Doc’ ?

little-fox

Christian Satgé Un beau jour, la panse lui poussant, Et ses belles pensées repoussant, Un Renard, docteur expert és-bêtes, S’installe à la ville, sans courbette Pour son passé, sachant que l’argent Sans fin, coule à flot parmi les hommes. Mais n’ayant guère d’entregent En ces lieux, il va, l’air bonhomme, Voir un sien confrère, installé De fort belle lurette, emballé …

Lire la suite ...

Proposition en décomposition

ponctuation

Christian Satgé Rang et fonctions font des colloques Vains et dangereux qui tout disloquent : Au pays des ponctuations On frise la révolution ; L’apostrophe, haut perchée, dans la phrase Appelle en toutes lettres à la jase : « Moi que la virgule voit pygmée, Me voilà arrivée au sommet Et de là, vous tous, je vous écrase Car je …

Lire la suite ...

Comme la lune

lune

Éditos et chroniques Comme la lune Pour mon précédent édito’, Rue des Fables a accolé mon texte à un superbe astre qui, quoique calendaire, est malheureusement, sous nos cieux, souvent synonyme de bêtise, de tristesse ou, pis, de désastre. J’en fus fort honoré car, l’un dans l’autre et l’autre dans l’une, urbi et orbite, je le proclame, la Lune est …

Lire la suite ...