ACTUALITÉS :
Accueil » André-Clément-Victorin Bressier » La Fumée, fable de Bressier

La Fumée, fable de Bressier

001 André-Clément-Victorin Bressier

« Quand tout rampe sur la terre,
Disait la fumée un jour,
Seule j’atteins du tonnerre
L’inaccessible séjour. »

Et voilà que l’orgueilleuse,
Loin de son foyer brûlant,
S’élançait impétueuse
Aux plaines du firmament.

Mais bientôt dans l’atmosphère,
L’épais et noir tourbillon
Se change en vapeur légère,
Qui trace à peine un sillon.

Jouet du vent qui la chasse,
Parmi des cieux inconnus,
Elle se perd dans l’espace,
L’œil la cherche, elle n’est plus.

Passagère comme un rêve,
La faveur nous éblouit.
Vain éclat ! Ce qui s’élève,
Ou tombe, ou s’évanouit.

“La Fumée”

1 commentaire

  1. Christian SATGÉ

    Aussi subtil qu’édifiant. À méditer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.