ACTUALITES:
Accueil » Contes de Jean de La Fontaine

Contes de Jean de La Fontaine

jean-de-la-fontaine-293x300Les Contes de Jean de La Fontaine – Fin 1664 debut 1666, La Fontaine alors gentilhomme servant de la Duchesse douarière d’Orléans fit paraître « Les contes et nouvelles » en deux parties.

Récits paillards, imités pour beaucoup d’entre eux de l’Arioste, Boccace, et François Rabelais. Dans ces contes et nouvelles; les épouses dans la « Joconde », les cocus dans les « Cocu battu et content », les religieux dans « L’Ermite » etc… etc… en font les frais.

Il dira dans sa préface : « …et puis ce n’est ni le vrai ni le vraisemblable qui font la beauté et la grâce de ces choses-ci; c’est seulement la manière de les conter. »

Contes de Jean de La Fontaine:

  1. Joconde
  2. Le Cocu battu et content
  3. Le Mari confesseur
  4. Le Savetier
  5. Le Paysan qui avoit offensé son seigneur
  6. Le Muletier
  7. La Servante justifiée
  8. La gageure des trois commères
  9. Le calendrier des vieillards
  10. A femme avare galant escroc
  11. On ne s’avise jamais de tout
  12. Le Gascon puni
  13. La fiancée du roi de Garbe
  14. La coupe enchantée
  15. Le petit chien qui secoue de l’argent et des pierreries
  16. Paté d’Anguille
  17. Le magnifique
  18. La Matrone d’Ephèse
  19. Belphégor
  20. La clochette
  21. Le Glouton
  22. Les deux amis
  23. Le baiser
  24. Le Faucon
  25. Alix malade
  26. Le juge de Mesle
  27. Sœur jeanne
  28. Le portrait d ‘Iris
  29. L’Amour mouillé
  30. Les quiproquo
  31. Les arrêts d’amour
  32. Les oies de frère Philippe
  33. Richard Munutolo
  34. Les frères de Catalogne
  35. Le berceau
  36. L’oraison de Saint Julien
  37. Le Villageois qui cherche son Veau
  38. L’anneau d’Hans Carvel
  39. L’Hermite ou Frère Luce
  40. Mazet de Lamporechio
  41. La Mandragore
  42. Les Rémois
  43. La courtisane amoureuse
  44. Nicaise
  45. Comment l’esprit vient aux filles
  46. L’abbesse malade
  47. Les Troqueurs
  48. Le cas de conscience
  49. Le diable de Papefiguière
  50. Féronde, ou le purgatoire
  51. Le psautier
  52. Le roi Candaule, et le Maître en droit
  53. Le diable en enfer
  54. La jument du compère Pierre
  55. Les lunettes

    la-fontaine-lisant

contes-de-la-fontaine-livre-premier-Les contes qui suivent n’ont jamais été groupés ainsi par la Fontaine, car il ne fit plus de recueil à part depuis la sentence d’interdiction prononcée par le lieutenant de police contre la IVe partie .

La Matrone d’Ephèse et Belphégor parurent en 1682, à la suite du Poème du Quinquina, aux pages 57-93 d’un volume in-12, publié, à Paris, chez Denis Thierry et Claude Barbun, qui contient aussi, après ces deux contes, les fragments de l’opéra de Galatée et l’opéra de Daphné. La Clochette, le Fleuve Scamandre, la Confidente sans le savoir, le Remède, les Aveux indiscrets, sont aux pages 137-189 du tome I des Ouvrages de prose et de poésie des sieurs de Maucrois et de la Lontaine, à Paris, chez Claude Barbin, 1685 (2 volumes in-12) : ils ont été réimprimés tous les cinq, avec la Matrone d’Éphèse et Belphégor, dans l’édition de Henry Desbordes, Amsterdam, 1686, in-12, et, avec les figures de Romain de Hooge, dans celle de Pierre Brunel, Amsterdam, 1696, in-8°.
La Clochette l’avait été déjà au tome I de l’impression hollandaise de 1685. Le conte des Quiproquo a vu le jour pour la première fois dans les œuvres posthumes de M. de la Fontaine, publiées à Paris, en 1696, chez Jean Pohier, 1 volume in-12, p. 151 – 160; il fut joint, en 1699, à un choix de pièces galantes ( Utrecht, Antoine Schouten, 1 volume in-12), et en 1705, à un recueil de contes (Amsterdam, Pierre Brunel, 1 volume in-12)….

Les gravures des contes de Jean de La Fontaine proviennent de : » Contes mis en vers – 1777″.

« Contes de Jean de La Fontaine »

bg
Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé !

Inscrivez-vous

* indicates required