ACTUALITÉS :
Accueil » Daniel Allemand » A qui la faute ?

A qui la faute ?

001Daniel Allemand

 

La création du monde aurait dû être aubaine
Si la pomme d’Adam avait pu déglutir
Au lieu de se vêtir
Dans le jardin d’Eden.
Un horticulteur patelin
Dégingandé et sibyllin
Chasseur de tourterelle
Tenta de séduire avec une pastourelle
La plus belle des roses
Usant de vers, plutôt que prose.
De bonté intrinsèque
Le jardinier de l’âme
Arrosa le corps sec
De la fleur qui s’enflamme.
Tous les anges en glosèrent
Même le Diable en son désert
Qui de rose en serpent
Au sourire d’Asclépios
Raviva le serment
D’un éternel ouroboros.
On crie alors à l’impudence,
On le bafoue, puis on l’offense !
La rose de l’aurore
Le beau cœur en tous ses atours,
Par sa tige épineuse, fait croire à l’hellébore
Pour guérir la folie du jour.
En son for intérieur
Notre herbager qui vit aux dépens d’autrui
Se sent très inférieur
Se pique, en butte aux moqueries.
L’amour est triste histoire
Pour notre beauté, aussi pure qu’éphémère ;
La lumière attise le noir
En ranimant le serpent de la terre mère
Fait que l’amour de cette rose
Pour cette grâce à peine éclose
Mérite qu’on l’abreuve en larmes
De tristesse ou de joie. Et dès que l’on désarme
Nous voilà condamné
Qu’elle est déjà fanée
Congru d’être damné.
Adam, dès lors trancha la tige
Avant que la mort ne l’afflige
Et l’amant se trouva for mal
De mise à nue pendant la mue de l’animal.
La douleur le poignit
Et le cœur lui faillit
Faute d’échappatoire en somme
Face à cette nouvelle destinée de l’homme.

Daniel Allemand

 

  • Fables et illustrations de Daniel Allemand, blog à visiter…Plumes et Rimes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.