dimanche, novembre 17, 2019

Jean-François Collin d’Harleville

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Collin-d'harleville
Collin-d’harleville

Jean-François Collin d’Harleville, né le 30 mai 1755 et mort le 24 février 1806 à Paris, est un dramaturge français. Poète comique, membre de l’Institut en 1795, et de l’Académie française à la réorganisation en 1803, né à Maintenon (Eure-et-Loir). Il était fils d’un propriétaire aisé. Il commença par aller à l’école des Frères, puis obtint une bourse au Collège de Lisieux. On l’envoya à Paris, quand il eut terminé ses études, pour le placer chez un procureur au Parlement, mais il n’était pas né pour cette profession, et lorsqu’il eut fait la connaissance d’Andrieux , il songea à aborder la carrière dramatique, qui lui rapporta des succès et de l’argent. Collin-d’Harleville avait un caractère reconnaissant, et dès qu’il eût été nommé membre de l’Institut, il s’empressa d’y faire admettre son ami Andrieux. On a son buste en marbre, exécuté par le célèbre Houdon. — Les Châteaux en Espagne; Monsieur de Crac; l’Optimiste, comédie pour laquelle son père lui servit de type ; le Vieux célibataire. Ses œuvres forment 4 vol., 1821.

FABLE:

 

« Ah ! mon ami, dit le bon rat des champs ,
« De tels repas sont pour moi peu touchans;
« Adieu. Mes bois sont un plus sûr asile :
« J’y vis de peu; mais j’y mange tranquille.

 

  • Poésie : Par François-Guillaume-Jean-Stanislas Andrieux – 1829
  • Image source : Wikipédia