ACTUALITÉS :
Accueil » Eustache Deschamps » Le Paysan et son Chien
Le Paysan du Danube

Le Paysan et son Chien

Eustache DESCHAMPS

 

Un païsant avoit un chien
De grant exploit, jeune et puissant,
Fort et hardi; si l’ama bien;
Car toute beste fut prenant,
Et si gardoit moult diligement
Son hostel de jour et de nuit ;
Manger lui fist de maint déduit,
Et des loups son tropiau garda.
Or devint vieulx ; lors le destruit :
Quant fruit fault desserte s’en va.

Son vivre en son aage ancien
Lui restraint, et le va foulant,
Pour un chaiel qui ne vault rien,
Dont le viel chien est moult dolent,
Et dit : J’ay perdu mon jouvent
Qui cuidoie cueillir le fruit
De mon jeune temps; or suy vuit
D’avoir guerdon. Advisez là,
Notez bien ce proverbe tuit :
Quant fruit fault desserte s’en va.

Bien voy ceste figure et tien ;
Réduire la puis proprement
A mon service, et pour ce vien
A conclure semblablement,
Quant j’ay servi très longuement ;
Lors vient ingratitude et bruit;
D’estat me despointe et me nuit.
Las ! ma viellesce que fera ?
Bien puis dire com vray instruit :
Quant fruit fault desserte s’en va.

Envoi

Prince, faictes faire autrement
A ceuls qui servent loyaument;
Vostre règne mieulx en vauldra.
Ne faictes com le païsant
Fist à son chien mauvaisement :
Quant fruit fault desserte s’en va.

“Le Paysan et son Chien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.