dimanche, juillet 21, 2019

Anaïs Ségalas

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Anaïs Ségalas
Anaïs Ségalas

Anaïs Ségalas, fille de Charles Menard et d’Anne Bonne-Portier, était une femme de lettres, poète, romancière. Créole de Saint-Domingue, Ségalas est née à Paris, le 24 septembre 1814 et décédée à Paris le 31 août 1895.
Poète élégiaque, elle était l’une des muses les plus distinguées du XIXe. siècle.
Elle a écrit, entre autres, Les Algériennes, 1834 – Les Oiseaux de passage, poésies, 1837 – Enfantines, poésies à ma fille, 1844
La Femme, 1847. etc…

FABLE :

 Mais quand on est plus grand la vie est plus amère,
On est grave, on a d’autres soins ;
On laisse le poète à la chanson légère ;
On pense plus, on rêve moins !…

  • Fable d’Anaïs Ségalas :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.