ACTUALITÉS :
Accueil » Guy Le Ray » La nuit fabuleuse du Père Noël

La nuit fabuleuse du Père Noël

fleche  Guy Le Ray :

La nuit fabuleuse du Père Noël

Éclairés par la lune trouant les nuages, tombaient silencieusement de gros flocons de neige. Au loin, glissait dans la nuit froide un traîneau submergé de paquets. Mais qui pouvait bien glisser sur ce traîneau par cette nuit si glacée, cette nuit si particulière, unique, incomparable sinon le Père Noël lui-même.

Il avait commencé sa journée avant même de se coucher car il lui fallait, pour faire plaisir à tous les enfants qui l’attendaient avec tant d’impatience, faire le tour de la terre en vingt quatre heures, douze heures pour les enfants du dessus de la terre, douze heures pour les enfants du dessous de la terre. Sa mission était en effet impérative, tous les cadeaux devaient arriver chez les enfants pendant leur sommeil. Et des enfants, il y en avait des centaines de millions qui l’attendaient pendant ces vingt quatre heures ! Une nuit, une seule nuit pour apporter du bonheur à des millions d’enfants, c’était une mission impossible.

christmasEt cependant, chaque année, le Père Noël était fidèle à sa parole, mais comment avait-il pu cette année encore, où il y avait toujours plus d’enfants sur la terre, réussir à apporter à chacun le cadeau tant attendu ? Cela restait un mystère, c’était même un secret. Personne ne pouvait le deviner, personne ne pouvait même l’imaginer. D’y penser rendait la chose encore plus impossible.

Il n’y avait que le rêve, oui le rêve qui pouvait peut-être retracer l’aventure incroyable du Père
Noël pendant cette nuit extraordinaire où tous les enfants font les rêves les plus merveilleux. Tous rêvent à lui, à son traîneau, à ses cadeaux recouverts de papiers et de rubans de toutes les couleurs. Il n’y avait plus qu’à se glisser dans le rêve d’un enfant, un rêve au-delà de tous les rêves, un rêve inimaginable, étonnant, fabuleux, un rêve que personne n’avait osé faire jusqu’à maintenant…….

Il y avait une agitation exceptionnelle dans le ciel qui entoure la terre ! Tous les nuages tournant autour de la planète avaient été sollicités et c’est avec enthousiasme qu’ils avaient tous donnés leur accord. Comment en effet le Père Noël aurait-il pu transporter autant de paquets cadeau ? Tous les bateaux, tous les trains, tous les avions de la terre n’en n’auraient pas été capables en une seule nuit. Par contre, des nuages il y en avait partout autour de la terre, ils allaient même dans toutes les directions…. À condition toutefois que le vent accepte de changer de direction ! Un accord fût facilement conclu entre le Père Noël et le vent : celui-ci accepterait de changer de direction quand il le lui demanderait, il avait même accepté de ralentir ou d’accélérer la marche des nuages.

C’était un spectacle magnifique que de voir tous ces nuages, de toutes les couleurs, des gris, des blancs, des noirs, des rosés, des rouges, des jaunes, des nuages aux reflets multicolores se mélangeant avec les couleurs des papiers recouvrant les cadeaux. Sous les nuages pendaient des serpentins, c’était les rubans des paquets cadeau, cela donnait au ciel de nuit un aspect de fête fantastique. Tous se déplaçaient silencieusement, par cette nuit magique, dans un ciel enchanté !christmas2

Les étoiles, en cette nuit de Noël, étaient beaucoup plus brillantes que d’habitude, elles avaient revêtu leur lumière de fête et elles étaient si nombreuses qu’elles tapissaient le ciel et renvoyaient sur les nuages leur lumière parsemée de poussière d’or. C’était un spectacle tellement beau, tellement étrange, tellement stupéfiant que même le Père Noël, pris par l’émotion, en aurait presque oublié sa mission.

Il ne suffisait pas en effet de remplir les nuages de paquets cadeau, il fallait leur donner des ordres précis pour qu’ils puissent déposer dans les cheminées des maisons les cadeaux destinés aux enfants. Travail oh combien difficile… mais le Père Noël avait de l’imagination. Il avait conclu un autre accord avec toutes ces étoiles qui éclairaient cette féerie nocturne. Elles lui serviraient en quelque sorte d’ordinateur, elles avaient en mémoire les adresses des enfants et les noms des nuages qui transportaient les cadeaux. Des millions d’informations lumineuses étaient transmises instantanément des étoiles aux nuages par des rayons laser, et alors apparut une vision étonnante, merveilleuse, magnifique, incroyable : des centaines de milliers de paquets cadeau sortant des nuages, se balançaient dans le ciel, glissaient dans la nuit en scintillant, leurs côtés recouverts de papiers multicolores reflétant la lumière d’or des étoiles. Formidable féerie que ces cadeaux s’introduisant dans les cheminées ! Partout sur la terre le même spectacle, la même sensation de bonheur unique, de nuit enchantée. Aucun feu d’artifice ne pouvait donner un spectacle aussi fantastique, le ciel était un arc-en-ciel à l’infini, c’était magique…..
Aussi magique que fût le réveil de l’enfant, quand quittant ce rêve extraordinaire, il eût la vision de ce qu’il venait de rêver : le Père Noël, guidé par les étoiles et le vent, avait trouvé sa maison, sa cheminée, son sapin, ses souliers !

Guy LE RAY, 2016

5 commentaires

  1. Merci Guy Le Ray

    Féebuleuse histoire narrée avec une plume magique.Et que chacun puisse trouver dans sa hotte
    la part de rêve, une bouffée d’ oxygène.

    Mich’ Elle Grenier

  2. Beau texte de circonstance, tant que les enfants croirons au père Noel tout ira pour le mieux. Très bonne fêtes à vous.

  3. Quelle belle histoire! On se laisse transporter, rêver, bercer et on fini par y croire au pere Noël. C’est magique on redevient enfant. C’est la magie du père Noël!!!!!
    Merci Guy pour cette lecture et le partage. Je vous souhaite de joyeuses fêtes.
    Raymond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.