ACTUALITÉS :
Accueil » Analyse des fables » Le Milan, le Roi et le Chasseur, analyse
Le Milan, le Roi, et le Chasseur
Le Milan, le Roi, et le Chasseur

Le Milan, le Roi et le Chasseur, analyse

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

icon-angle-double-right Mns. Guillon

Commentaires et analyses: Le Milan, le Roi et le Chasseur de MNS Guillon – 1803.

  • Le Milan, le Roi, et le Chasseur.
Le Milan, le Roi, et le Chasseur
Le Milan, le Roi, et le Chasseur

1) Ce titre, etc. Voici la définition que fait du Héros un de nos Maîtres en poésie.
Est-on Héros pour avoir mis aux chaînes Un peuple ou deux ? Tibère eut cet honneur.
Est-on Héros en signalant ses haines Par la vengeance? Octave eut ce bonheur.
Est-on Héros en régnant par la peur ?
Sejan fit tout trembler jusqu’à son maître.
Mais de son ire éteindre le salpêtre ,
Savoir se vaincre, et réprimer les flots
De son orgueil, c’est ce que j’appelle être
Grand par soi- même , et voilà mon Héros.
2) L’univers leur sait gré, etc. De pareils vers seroient applaudis sur la scène avec enthousiasme; ils s’y soutiendroient longtemps à coté des plus belles pensées de Corneille et de Racine, parce qu’ils honorent et le courage et le talent de leur auteur.
3) Et la Princesse, auparavant Mademoiselle de Blois, fille du Roi Louis XIV et de Madame de la Vallière. Elle mourut en 1739.
4.) Joie, pour bonheur. Ces mots sont loin d’être synonymes.
5) Quand il en auroit eu , etc. On accuse les écrivains du siècle de Louis XIV d’avoir servilement encensé l’idole du pouvoir. On sompteroit dans les fables seules de notre poète vingt traits qui attesteraient la noble fierté de son âme, et l’indépendance de ses opinions politiques. Il aimoit la royauté sans doute, parce qu’il en jouissoit; il admiroit le Monarque , oui, parce que toute l’Europe lui en donnoit l’exemple. Que les détracteurs de ce siècle immortel nous parlent avec franchise ; ce qu’ils ne lui pardonnent point, c est, dans ses écrivains , une supériorité de génie à laquelle il est plus facile d’opposer des jalousies que des succès ; et, dans le Monarque, un caractère de grandeur dont l’influence agissant sur la nation entière, l’a portée à un point d’élévation d’où il n’y
avoit plus qu’a déchéoir.
6) Ils n’avaient appris à connaître, Que les hôtes des bois ; étoit-ce un si grand mal ? Champfort ne trouve de passable dans cette longue fable que ces deux vers.
Je ne la comparerai point avec les meilleurs apologues de notre fabuliste; mais encore est-elle loin de ses plus médiocres.
7) Des plus huppés. Villon:
Pour attraper les plus huppés.
Franch. rep. 2e. part. p. 9. )
De Huppe, espèce d’oiseau qui porte sa tête fort haut.
8) Apres Pythagore. Nous ne parlerons ici de ce Philosophe , que pour rappeler qu’il donna un grand crédit à la doctrine de la Métempsycose , originairement indienne,
9) Ce cas n’arrive pas , etc. Pléonasme. Il vient de dire : ce qui n’arrive guère.
10) Par ce parangon. Terme commun dans le style de l’ancienne
chevalerie.
O Daine illustre ! ô parangon d’honneur ! etc. (
Clém. Marot, etc.
11) Avec ses ongles tout d’acier. Coup de pinceau vigoureux et hardi , qui seul vaut un tableau. Mais il y a dans ce tableau une ombre légère ; c’est le mot tout qui se retrouve encore au vers précédent :
Sauvage et tout grossier.
Tout ce qui suit offre la double empreinte de la gaîté de Rabelais
et de la finesse de Lucien.
12) A ce que dit l’Histoire Mythologique. Homère nous conte qu’à l’aspect de Vulcain boiteux , les Dieux se prirent à rire, mais d’un rire inextinguible. Ce n’est pas là, selon notre poète , ce que l’Olympe ait fait de mieux.

Autre analyse:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.