ACTUALITÉS :
Accueil » Geno Namy » Morceau en forme de poire…

Morceau en forme de poire…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Geno NAMY

 

Un poirier généreux trônait là, bien ancré
La maison qu’il ombrait chantait, pleine de vie
Ses feuilles frémissaient de ces notes égrenées
De doux babils d’enfants et d’arpèges joués.

C’est un clarinettiste qui habitait là
Il vivait de musique, inspiration vitale
Le poirier s’abreuvait do si sol si sol fa
De l’eau et du soleil, en un long récital.

Les saisons avançaient, le poirier se fit vieux
Nourri d’ondes sonores un jour il rendit l’âme.
Comme un dernier hommage l’artiste fit un vœu
Il garderait du tronc la noblesse et la flamme

Le bois dense et vibrant lui a donné raison
Dans les mains d’un luthier il s’est abandonné
A pris forme nouvelle, deux corps et pavillon
Laissant au musicien l’art de l’apprivoiser

A force de douceur, de patience et de foi
L’homme a fait de son souffle un baume de promesses
Il a pris du fruitier et le vent et le bois
Pour vivre à l’unisson leur deuxième jeunesse

“Morceau en forme de poire…” Avril 17

10 commentaires

  1. Très beau poème. Il me laisse sur ma faim tellement c’est bon. Un régale ! Merci geno

    • Merci Yvonne , c’est toujours bon de garder une poire pour la soif ! Au plaisir de vous inviter à nouveau à table dans notre Rue

  2. En deux ou trois Do, Ré, Mi, Fa, Sol… voici notre ami le poirier transformé en clarinette. A lire ce poème, cette transformation s’est passée sans heurt, sans cri ni douleur… voilà ce qu’on appelle un beau poème. Magnifique, je le lira demain soir à mon petit-fils pour l’endormir. Pas de cauchemar mais beaucoup d’espoir. Merci Geno

    • Monique merci ! Votre envie de bercer votre petit-fils avec cette histoire me touche beaucoup, voilà qu’à peine écrite elle voyage déjà… Merci de glaner au gré de votre Rue !

  3. C’est beau! C’est très beau. Quelle belle inspiration! Merci Geno pour ce doux moment.

  4. Christian Satgé

    Un joli retour sur le site avec un texte, tout en sensibilité et en tendresse comme à votre habitude. Bravo Geno, continuez à nous régaler de la sorte !

  5. Nous sommes au petit déjeuner et je viens de lire à voix haute ton poème. Yves a dit : ça fait Brassenssien!!!!
    magnifique il coule il se chante il est doux !

    le printemps est là et ça se voit et s’entend !

    • Mari je donne carte blanche à Yves et sa guitare pour la mise en musique ! 😉 Merci de me faire une place entre la poire et… le café. Merci de cet enthousiasme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.