ACTUALITES:
Accueil » Remacle Maréchal

Remacle Maréchal

L’Eau et le Feu

Remacle Maréchal Sur d’arides copeaux que le phosphore embrase, A. la chaîne enfumée est suspendu le vase. Écoutez : déjà l’eau qui commence à sentir De la douleur les premières atteintes, De loin en loin pousse un faible soupir. Bientôt du feu les cruelles étreintes Viennent la torturer : c’est pitié de l’ouïr Exhaler son angoisse en lamentables plaintes ; …

Lire la suite ...

L’Enfant et les mauvaises herbes

Remacle Maréchal « Viens, Coislin : ça, voyons, est-ce que tu m’écoutes? — Oui, j’écoute, papa. — Ce parterre, Coislin, D’herbes mauvaises est tout plein ; II faut les arracher. — Toutes, papa ! — Oui, toutes ; Et qu’au soir ce soit fait.— Pour un jour c’est bien trop ! —Je n’aime pas, Coislin, qu’on réplique et raisonne. » …

Lire la suite ...

L’Enfant et les arbres de Chevremont

Remacle Maréchal Jacques, petit gars de sept ans, Vif, joyeux et bavard comme on l’est à cet âge, A Chèvremont, un beau jour de printemps. S’en allait en pèlerinage Avec son grand-papa qu’il tenait par la main. Croquant tout le long du chemin Tantôt des noix, tantôt des pommes : « Est-ce que bientôt nous y sommes? Dis donc, demandait-il. …

Lire la suite ...

Jeanne et les Bluets

Remacle Maréchal « Jeanne, regagnons le village; Écoute, il tonne; il va pleuvoir. Vois-tu ce gros nuage noir S’avancer vers nous? C’est l’orage! Comme des peupliers s’agite le feuillage ! Tu ne me réponds pas?…Eh bien, Jeanne, au revoir.» Et, sourde au conseil que lui donne Oda, qui prudemment se sauve et l’abandonne, Jeanne, le long des blés, du vent …

Lire la suite ...

Les deux tours de Saint-Barthélemi et le Mont-de-piété

Remacle Maréchal Une nuit les deux tours jumelles De Saint-Barthélemi Prenaient plaisir entr’elles A se cajoler à l’envi, Jusqu’à se proclamer de nos tours les plus belles. La scène, parait-il (et c’est probable aussi), Se passait au clair de la lune: « En beauté, ma sœur, disait l’une, C’est vous qui l’emportez, je suis de bonne foi. — Allons donc; …

Lire la suite ...

Paul et Wagon

Remacle Maréchal « Je te tiens aujourd’hui : ça, Paul, sans plus tarder, Dis donc, enfin, vas-tu songera t’amender? La vie est courte : allons, secoue Ta honteuse torpeur! — Mais, mon cher… —Point de mais; Je ne te tâche pas si tu ne le promets. — Avec une habitude aussi vieille, j’avoue Qu’il m’est bien dur de rompre, et …

Lire la suite ...

Le nombre treize

Remacle Maréchal Avec tous ses amis un fermier hesbignon S’apprêtait a fêter dignement son patron ; C’était, je ne sais trop, saint Capraise ou saint Biaise : Au bon pays liégeois, cet usage est commun. Des heureux conviés le front rayonnait d’aise; Il fallait surtout en voir un Gonfler son large nez pour humer le parfum Du succulent gigot qui …

Lire la suite ...

Le verglas, fable de Maréchal Remacle

Remacle Maréchal Vers l’époque où l’année expire, Maître de mon temps, un matin, A ma fenêtre assis, je m’amusais à lire, Fumant ma pipe de Menin. Le froid, ce jour-là, faisait rage : Or, à l’avance, il faut savoir Que les enfants du voisinage, Entr’autresjeux, la veille au soir, Étaient venus, devant ma porte, Répandre méchamment l’eau de la pompe, …

Lire la suite ...

L’Enfant et le remorqueur

Remacle Maréchal « Oh! viens ici, papa! c’est comique; vois, vois Tous ces arbres s’enfuir! Quelle frayeur les gagne? Mais vois donc! ils sont fous, je crois! » Ainsi fait éclater sa voix Un joli petit blond que son père accompagne, Et qu’emporte par la campagne Le vol d’un puissant remorqueur. Inoccupé du monstre à la sifflante haleine. Qui bientôt …

Lire la suite ...

Le mariage au hameau

Remacle Maréchal Pourquoi sur le parvis de la rustique église Ce grand concours de curieux ? Pourquoi ce carillon et tous ces cris joyeux ? « C’est, me dit un bonhomme à chevelure grise, » Le fils, l’unique fils, du fermier du hameau, » Qui, bien jeune encor, se marie. » On est presqu’à la fin de la cérémonie ; …

Lire la suite ...