ACTUALITÉS :
Accueil » Ernest Prarond » La Loi de la Hache

La Loi de la Hache

Ernest Prarond

 

Des arbres droits et forts raillaient un de leurs frères,
Qui, tortu, rabougri, rampait entre leurs pieds,
Sur ses coudes estropiés.
Bientôt l’abattis vint plein de deuils funéraires.
Le bûcheron choisit entre tous les plus hauts ;
Le nain resta. — Partout, dans les jours de tempêtes,
Quand peuples ou rois font leur abattis de têtes.
Les plus hautes, de droit, montent aux échafauds.

Ernest Prarond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.