dimanche, août 18, 2019

J.-L. Puzin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J.-L. Puzin, fabuliste né au XIXe. siècle…

FABLES:

  1. La Poule et ses petits, le Coq et l’Oiseau de proie
  2. Le Bûcheron et le Pédant
  3. L’Avare corrigé par sa Femme

 – Sorti, à l’âge de dix ans, aune école de Vienne pour ne rentrer dans aucune autre, j’étais loin de songer que, vingt-six ans après, je m’amuserais à faire de la poésie,surtout n’ayant pu recevoir, à cet âge, qu’une instruction toujours insuffisante. Eh bien ! je le dirai pour que chacun le sache : c’est après avoir consacré ces vingt-six ans au travail de la fabrique de draps et de la filature de laine, que j’ai été poussé malgré moi à (n’instruire seul, en
surveillant encore pendant quelques années ma filature.
Là, pensif auprès d’elle, une grammaire en main, que je voyais pour la première fois, je consacrais mes loisirs, et principalement une partie des dimanches, à m’instruire au plus tôt de ses régies. Quelques années m’ont suffi, non pour faire un homme instruit comme le sont ceux qui sortent d’un collège après avoir fait toutes leurs classes, mais je l’étais assez pour pouvoir écrire la langue française, avec l’orthographe, si nécessaire à la poésie ainsi qu’à tout autre ouvrage. Le Lecteur ne doit donc point compter, en lisant cet ouvrage, d’y trouver cette perfection dans le style que l’on trouve dans les œuvres de nos meilleurs poètes; mais, enfin, il verra que j’y ai l’ail tout ce que ma faible instruction me permettait de l’aire. C’est donc pour ce motif que je Le prie de m’accorder toute son indulgence, lorsqu’il voudra se distraire à le lire.

  • Fables et autres poésies de J.-L. Puzin, de Vienne – 1859