mardi, novembre 12, 2019

Louis-Maximilien Duru

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Abbé Louis-Maximilien Duru, homme d’église, poète et fabuliste, né à Villeneuve-sur-Yonne le 23 mars 1804. Après des études élémentaires dans cette ville, qu’il compléta à Paris dans l’institution Poitou, il reçut les ordres mineurs en 1822. En 1820, il fut nommé professeur de quatrième et de troisième au collège de Joigny. La révolution de Juillet amena son éloignement du collège, et, peu d’années après, il entra comme professeur au petit séminaire du diocèse d’Auxerre, où il ne tarda pas à embrasser définitivement l’état ecclésiastique, et il fut définitivement ordonné prêtre à Sens à la fin de 1834. En novembre 1839, il fut nommé aumônier de l’Hôpital Général. Devenu complètement aveugle, l’Abbé Louis-Maximilien Duru meurt en 1869.

FABLES :

  1. Prologue, au lecteur
  2. Le Manant et le Diamant
  3. La Poule
  4. Le Jardinier Pauvre
  5. Le Pélican
  6. L’Ictérique et le Jaloux
  7. Colas
  8. La Serpe et le Serpent
  9. L’Enfant et l’Abeille
  10. Le Paon, la Colombe, et le Rossignol
  11. Le Chat et l’Écureuil
  12. L’Eglantier
  13. L’Homme, la Sensitive et le Puceron
  14. La Chouette et la Colombe
  15. La Fourmi et la Marmotte
  16. Le Singe orateur
  17. La Sarigue, son petit et le Chasseur

 

Hommage de l’auteur à ses élèves, anciens et nouveaux.

Quelques-unes de mes Fables ont été écrites au Collège de Joigny, une partie au Petit-Séminaire d’Auxerre et le plus grand nombre à l’École Normale. J’en fais hommage à tous ceux qui, dans ces divers établissements, ont été mes élèves ; car je conserve de tous un bien doux souvenir. Puisse l’offrande de ce livre qui me rappelle des jours si précieux, leur procurer autant de plaisir qu’elle m’en cause à moi-même ! – Duru, Louis-Maximilien –

  • Fables nouvelles, ou Leçons d’un maître à ses élèves, Duru, Louis-Maximilien (Abbé), 1855