dimanche, juillet 21, 2019

Fables du bonhomme de la vallée du Perche

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fables du bonhomme de la vallée du Perche, G.-A. Dentu, Paris  1638…

FABLES :

  1. Le Convoi de la Brebis
  2. Le dernier Roi des Grenouilles
  3. Le Loup et l’Agneau
  4. La Grenouille qui veut passer pour aussi noble que la Baleine
  5. L’Écrevisse et la Tortue

 

Fables du bonhomme de la vallée du Perche :

Préface (extraits)
Un beau matin je me mets en tête, folie de jeune homme ! de devenir touriste ; de voir, de comparer; le dirai-je? de juger de l’ensemble de la société. Grande fut ma surprise… J’étais si neuf! Je crois, en vérité, l’être encore. Cependant à force d’entendre celui-ci, de suivre cet autre, de toucher enfin les choses et les hommes, je n’ai pu tenir contre le besoin d’esquisser et ce que j’ai vu et ce que j’ai entendu. J’ai souffert souvent… Et qui n’a pas souffert? J’ai trouvé des contradictions qui pressurent une âme neuve mais impressionnable… Quel homme n’a connu ces épreuves? J’ai rencontré des juges sans cœur et sans délicatesse…..C’est si commun qu’il y a simplicité à le dire. Tout cela pourtant m’a agité…..
— Ainsi, vous venez, armé du fouet de la satire, poursuivre ce troupeau de Zoïles, d’êtres froids et injustes ! — Je ne vous comprends pas. Je le répète, puisqu’il le faut, j’ai esquissé ce que j’ai vu… et je présente mon croquis avec la plus grande bonhomie. Si quelqu’un se reconnaît dans mes ébauches ; si les silhouettes sont frappantes de physionomie, c’est que mes couleurs sont prises dans le sujet. Puis, que conclure de cette vérité de ressemblance ? Rien, absolument rien. Ne connaissez-vous qu’un fripon ? Allons donc ! villes et campagnes en regorgent. J’aime moutons et colombes ; ces êtres charmants et doux, je les ai nourris et protégés autrefois. Ils m’ont payé de retour par leur naïf attachement. J’ai la mémoire du cœur ; et aujourd’hui que je suis homme, je dois les défendre contre leurs oppresseurs. Qui pourrait le trouver mauvais ? Personne.
… Qui êtes-vous ? vos titres ? votre position sociale ? votre nom ? — Souffrez que je respire ; vous me serrez de près. 1° Je paye régulièrement mes impôts ; 2° je suis Français et bon Français, je le crois; 3° mon mon… je vous l’ai dit. — Pas du tout. — Allez donc le demander aux habitants de la vallée du Perche. L’enfant vous dira : C’est lui ! — Qui, lui ? — Le Bonhomme.

 

  • Fables du bonhomme de la vallée du Perche, G.-A. Dentu (Paris). 1838

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.