vendredi, juillet 19, 2019

Joseph-Marius Diouloufet

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joseph-Marius Diouloufet naquit vers 1785 à Eguilles, petit village près d’Aix. Malgré la position peu fortunée de sa famille, il fait d’assez bonnes études, se consacra a la littérature, et devint d’abord bibliothécaire-adjoint et puis bibliothécaire en chef de la ville d’Aix. Il mourut à Cucurron (Vaucluse le 24 mai 1840).
Diouloufet s’était adonné à l’étude de la langue et de la littérature des troubadours. Il a laisse plusieurs petits poèmes en vers provençaux et un poème didactique en quatre chants , intitulé : leis Magnant ( les Vers à soie). Le recueil, assez rare, qui contient un petit nombre de fables imitées de La Fontaine, porte pour titre : ” Fablos, contos , epitros et autros pouesios proucenvalos, 1829.

(Joseph-Marius Diouloufet, Bibliothecari de la de z-ai, et de l’academio d’aquelo villo et de Marseilho)

FABLOS:

 

  • Fablos, contos , epitros et autros pouesios proucenvalos, 1829.