vendredi, août 23, 2019

Adeline Joliveau

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adeline Joliveau, née Gehier, naquit à Bar-sur-Aube en 1756 et décédée le 27 décembre 1830 à Bar-Sur-Aube.
Madame Joliveau de Segrais ( Marie-Madelaine-Nicole-Alexandrine GEHIER) est plus connue sous le nom d’Adeline Joliveau.
Ayant épousé Joliveau, administrateur des messagerie royales, elle vint habiter Paris où elle perfectionna son éducation en apprenant l’anglais, l’italien, et le latin. Les fables de La Fontaine lui donnèrent le goût de la poésie.
Elle a publié en 1802 les “fables nouvelles en vers”, en six livres, dont certaines sont remarquables, suivies de quelques poésies.

FABLES :

  1. La Fauvette et la bande d’Etourneaux
  2. Le procès d’Esope
  3. Les Chenilles
  4. L’Aigle et l’Aiglon
  5. Les Deux Charrues
  6. Jupiter , la Colombe et le Serpent
  7. Le Torrent et le Temps
  8. La Paille et l’Ambre
  9. L’Aigle et le Ver
  10. L’Horizon
  11. Le Porc et les Abeilles
  12. La Brebis sauvée
  13. La linotte
  14. Jupiter et Brebis
  15. Le Chat mécontent
  16. Le Porc paré de fleurs

Autres œuvres de Madame Joliveau :
“Suzanne, poème quatre chants”
“Repentir, poème deux chants”
“Poésies Fugitives” en 1811.
“Mme. Joliveau qui ait su, marchant sur les traces de Florian, attacher son nom à quelques fables qui ne périront pas”. diront certains.
” Parmi les dames françaises qui ont cultivé la poésie dans notre siècle, madame Joliveau s’est fait distinguer par un recueil de fables
agréablement versifiées, dont elle a donné trois éditions de 1802 à 1814.”

  • ” Mémoires de la Société d’agriculture, des sciences, arts et belles-lettres. Publié 1856 par Sainton, fils”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.