samedi, septembre 21, 2019

Fabliaux ou contes

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

icon-angle-double-right Fabliaux

Fabliaux ou contes, fables & romans du XIIe et du XIIIe siècle…

En proses :

  • Du Villain qui gagna paradis en plaidant
    Un villain mourut, et, ce qui peut-être jamais n’arriva qu’à lui seul, personne au ciel ni aux enfers n’en fut averti. Vous dire comment cela se fit, je ne le saurois. Ce que je sais seulement, c’est que par un hasard singulier…
  • Le Tailleur du Roi et son Sergent
    Un roi avait un excellent tailleur, et ce tailleur avait, parmi ses compagnons, un premier garçon fort habile, nomme Nidui. Aux approches d’une grande fête, le roi manda son tailleur, et lui livra plusieurs riches étoffes dont il …
  • Le Jeu d’Adam, le Bossu d’Arras
    Mes amis, savez-vous pourquoi j’ai changé d’habit ? Vous m’avez vu marié, je me fais clerc, et viens vous dire adieu. Paris m’a offert des beautés dignes de mon cœur, je vole le retrouver. Ce n’est pas à tort qu’on vante cette ville, et vous voyez que…
  • Les trois Aveugles de Compiègne
    Trois aveugles étaient partis de Compiègne pour quêter dans le voisinage. Ils suivaient le chemin de Senlis, et marchaient à grands pas, chacun une tasse et un bâton a la main. Un jeune clerc fort bien monté, qui se rendait à Compiègne…
  • Les trois Larrons
    Seigneurs barons, mon fabliau ne vous offrira pas les prouesses brillantes d’un chevalier. Il ne contient que les subtilités de trois filous des environs de Laon, dont les talents associés mirent longtemps à contribution laïques et moines…
  • Du marchand qui allait voir son frère
    (Extrait) – Un roi libéral et magnifique, mais plus que ne le comportait le rapport de sa terre, avait choisi pour son bailli un homme sage et prudent, auquel il avoit confié non-seulement la perception de ses revenus et l’administration de sa justice…
  • Le Grand Chemin
    Je voyageais un jour dans la compagnie de marchands qui allaient en foire à Sens. A une demi-journée de la ville, ils rencontrèrent un paysan et lui demandèrent le chemin, « Il y en a deux, répond le manant : l’un est ce petit sentier…
  • Du Marchand qui perdit sa bourse, ou l’Homme qui portait un grand trésor
    Un riche marchand portait dans un sac mille besants, avec un serpent d’or dont les yeux étaient de jagonce En parcourant la ville, son sac se perdit. Il courut tout de suite au bedeau , et fit crier dans les rues que celui qui le lui …
  • Du Clerc qui se cacha derrière un coffre
    Une bourgeoise du Hainaut, jolie et d’humeur peu farouche, était à table un soir, en l’absence de son mari, avec un clerc beau garçon, quand tout-à-coup ils entendent frapper. Elle fait cacher le clerc derrière un coffre et va ouvrir…
  • Du Curé qui avait une mère malgré lui
    Messieurs, l’aventure que je vais vous conter à vous et à vos amis est toute nouvelle. Il avoit à-la-fois chez lui sa mère qui était vieille et bossue, et une mie qui étoit jeune et jolie. Or, je n’ai pas besoin de vous dire que ces deux femmes…
  • Du Convoiteux et de l’Envieux
    Messieurs, je vous ai jusqu’ici assez conté de mensonges. Je vais enfin vous dire une aventure vraie, car le conteur qui ne sait que des fables ne mérite point de paraître à la cour des grands. S’il entend son métier, il doit entremêler habilement…
  • De Brifaut
    Un paysan des environs d’Abbeville, nommé Brifaut, va au marché de cette ville vendre dix aunes de toile qui avait faites. Il la portait sur son épaule, moitié par-devant, moitié par-derrière. Un filou tente de la lui escamoter…
  • La Mule sans frein
    Le roi Artus de Bretagne tenait cour plénière dans sa ville royale de Carduel, aux fêtes de la Pentecôte. Auprès de lui étaient accourus tout ce que son royaume renfermait de nobles dames, de hauts barons et de chevaliers…
  • Les Jambes de bois
    Mes amis, je vous souhaite à ce renouvellement d’année toute sorte de bonheur ; et par les talents astrologiques que l’on me connaît, je vous prédis que si vos vignes cet automne rapportent beaucoup, vous aurez beaucoup de vin à vendre…

Lais :

  • Le Lais d’Aristote
    Celui qui sait une historiette agréable à tort de la taire , et ceux qui l’entendent doivent l’écouter avec plaisir ; car si le premier a un moyen d’amuser, les autres ont celui de pouvoir devenir meilleurs. Celle-ci me plut du moment que je l’entendis

En vers :

  • Les deux Bordeors Ribauz  Diva! quar lai ester ta jangle : Si te va seoir en cel angle,
    Nos n’avons de ta jangle cure, Quar il est raison et droiture Par tôt le mont, que cil se taise…
  • Les trois Boçus Seignor, se vous volez atendre Et .I. seul petitet entendre, Jà de mot ne vous mentirai, Mes tout en rime vous dira iD’une aventure le fablel.
    Jadis avint à .I. chastel…
  • Le vilain mire.    Jadis estoit uns vilains riches, Qui mout estoit avers et chiches ; Une charrue adès avoit, Tes tens par lui la maintenoit D’une jument et d’un roncin; Assez ot char et pain et vin…

 

  • Recueil général des fabliaux des XIIIe. et XIVe. siècle. Publiés d’après les Manuscrits par M. ANATOLE DE MONTAIGLON.
  • Fabliaux ou contes: fables et romans du XIIe et du XIIIe siècle , Pierre-Jean-Baptiste Legrand d’Aussy , Jules Renouard, 1829

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.