mercredi, février 20, 2019

Gilles Corrozet

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles Corrozet, qui se rendit également recommandable par ses écrits, et par l’exercice de l’art de l’imprimerie, était né à Paris, le 4 juillet 1510. Son éducation avait été fort négligée : parvenu à un âge mûr, il sentit le besoin de s’instruire, et, animé d’une ardeur infatigable, il apprit, sans le secours d’aucun maître, les langues latine, italienne et espagnole.

FABLES :

Les divers ouvrages qu’il a publiés prouvent qu’il était parvenu à acquérir des connaissances étendues. Cet écrivain laborieux mourut à Paris le 4 juillet 1568. Son corps fut enseveli chez les Carmes de la place Maubert, où on lisait l’inscription suivante :

L’an mil cinq cent soixante et huit,
A cinq heures devant minuit,
Le quatrième de juillet,
Décéda Gilles Corrozet,
 Âgé de cinquante-huit ans,
Qui libraire étoit en son temps.
Son corps repose en ce lieu ci :
A l’âme Dieu fasse merci.

Gilles Corrozet a laissé beaucoup d’ouvrages en vers, et d’autres en prose. Au nombre de ces derniers se trouve : Fleur des antiquités et singularités de la noble et triomphante ville et cité de Paris, etc. ( Paris, in-16. Guillaume Bossozel, 1533). Cet écrit est encore généralement estimé des personnes qui s’occupent de ces matières.

  • Les poëtes françois, depuis le XIIe siècle jusqu’à Malherbe (ed. by P.R. Auguis). tome III

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.