jeudi, février 21, 2019

Jean-Louis-Marie Guillemeau

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Louis-Marie Guillemeau jeune, poète, fabuliste et médecin, est en 1766 et mort en 1852.
Il fut nommé médecin militaire de la Faculté libérale de Montpellier et procureur de la commune en 1793.

FABLES :

  1. La Petite fille et la Guêpe
  2. Le Renard et le Corbeau
  3. Le Papillon et la Colombe
  4. La Mort et le Médecin
  5. Le Miroir magique
  6. La Jardinière et l’Abeille
  7. Le Loup et l’Agneau
  8. La Lune et le Tailleur
  9. Le Filou et le Réverbère
  10. La Femme, son Mari et la Mort
  11. Le Plaisir et la Douleur
  12. Le Pêcheur et la jeune Bergère
  13. Le Dervis et le Pauvre
  14. L’Orateur et le Charlatan
  15. Les Souhaits de l’Âne
  16. La Tortue et l’Aigle
  17. L’Arabe et le Diamant
  18. Les deux Voyageurs et le Voleur
  19. Le Moucheron et le Taureau
  20. L’Écolier et le Ver à Soie

On rit du moucheron, et sans être plus sages,
De l’orgueil, tous les jours, nous écoutons la voix ;
Combien ne voit-on pas de petits personnages
Qui voudraient qu’on les prit pour des hommes de poids.
“Le Moucheron et le Taureau”

  • Quelques fables du Dr Guillemeau, 1846

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.