mercredi, février 20, 2019

Saadi, poète Persan

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

saadi

Abū-Muḥammad Muṣliḥ al-Dīn bin Abdallāh Shīrāzī, Dit Saadi, mieux connu sous le nom de Saadi ou Sadi, fut l’un des plus grand poètes persans de la période médiévale.

 Saadi, est l’auteur du célèbre ouvrage nommé Gulistan ou “Jardin des Roses” .Ce livre est composé de contes moraux , sociaux et de maximes , dont certains, sont encore utilisés par de nombreuses confréries dans l’enseignement du Soufisme.
Saadi est né à Shiraz en Perse en 1193 de notre ère. En hommage au prince Persan Saad Ben Zenghi, le père de l’auteur lui donna le nom de Saadi. Le prince Saad appartenait à la dynastie des Atabeks Salgaride. Saadi après avoir fait ses études à Baghdad, il embrassa la vie spirituelle sous la direction d’un Sofi nommé Abdelkadir Guilani. Il fit le pèlerinage à la mecque, dit-on , plusieurs fois. A l’âge de soixante ans il composa “Gulistan”. Pendant les dernières années de sa vie , Saadi, se retira dans un ermitage qu’il avait fait bâtir près de Shiraz, il y resta jusqu’à la fin de sa carrière. Dans son ermitage il se consacra à la contemplation et l’adoration de Dieu. Tous les grands personnages de de la région venaient lui rendre visite et lui offraient des dons sur lesquels il se contentait de prendre juste ce qu’il lui était nécessaire , laissant tout le reste aux pauvres et aux nécessiteux. Il mourut en 1291 , son tombeau existe encore de nos jours à Shiraz.

Gulistan ou “Jardin des Roses” :

Le livre Gulistan est , en grande partie, un traité des mœurs des rois, par le prince des poètes Persans.

  1. introduction
  2. Invocation à Dieu
  3. Des Devoirs des Rois
  4. De la Bienfaisance
  5. L’Amour mystique
  6. De L’humilité
  7. La Résignation
  8. Modération dans les désirs
  9. Influence de l’éducation
  10. De la reconnaissance
  11. Les regrets du vieillard
  12. Prières et conclusion

” Si la peste donnait des pensions, la peste trouverait encore des flatteurs et des serviteurs”. Saadi, poète Persan.

 icon-angle-double-right Jardin des Roses, histoires : (autre version)

 icon-angle-double-right Notice sur la vie de Saadi par Antoine Bret :

saadiScheïkh Moslehedin Saadi naquit dans la ville de Schiraz , capitale de la Province de Perse , proprement dite, l’an de l’Egire 571.
Voyageur & Dervis dans ces temps où l’Europe armée par ses Prêtres , croyoit expier ses crimes en portant le fer & la flamme dans le vaste Empire du Mahométisme , Saadi déjà célèbre, mais caché dans les Déserts de la Terre Sainte, y fut pris, & se vit forcé à travailler quelque temps, comme esclave , aux Terre – Plains de Tripoli.
Reconnu par un Marchand d’Alep, qui lui offrit de payer sa rançon , il se revit bientôt en liberté ; mais la reconnaissance qu’il devoit à son Libérateur le conduisit insensiblement à se charger de chaînes d’une autre espèce que celles qu’il venoit de quitter à Tripoli, & qui lui parurent encore plus pesantes.
Gendre du Marchand d’Alep, il ne goûta point dans le mariage le bonheur de cet état, & plus d’un endroit de ses Ouvrages porte le caractère d’un mari peu content…Lire la suite…

*Un recueil de Saadi fut imprimé à Calcutta en deux volumes en 1791. Gulistan fut importé en Europe où il fut traduit dans plusieurs langues, la plus ancienne traduction date de 1674 par Du Ryer, Sieur de Malzair. (Saadi, poète Persan.)

Comments 1

  1. Mehr says:

    Merci pour enfin faire connaître la biographie de SAADI à une Iranienne!
    Bien Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.