mardi, avril 23, 2019

Louis de Valmalète

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Louis de Valmalète, né vers 17?? – Un recueil de fables politiques…

FABLES :

  1. Le Soldat Thessalien
  2. Le Fleuve et le Ruisseau
  3. Les deux Loups
  4. La Lampe et le Réverbère
  5. Le Ruisseau et le Serpent
  6. Le Corbeau et les Moineaux
  7. Le Chêne et la Violette
  8. L’Enfant et la Planche
  9. Le Deuil du Bocage
  10. Le Villageois et le pied de Jasmin
  11. L’Âne et le Coq
  12. L’Arpenteur et la Perche
  13. La Reine-Abeille
  14. Le Médecin
  15. Guillot et son héritier
  16. Le Fleuve et le Sage
  17. Les deux Voyageurs
  18. L’Aveugle et son Chien
  19. Le Villageois et le Chien furieux
  20. Le Bloc de Marbre et le Ciseau
  • Fables politiques, Louis de Valmalète, 1823

Fables politiques par M. Louis de Valmalète :

L’auteur de ce recueil commence par demander grâce, en quelque sorte, pour son entreprise. Bien des personnes s’étonnent qu’on ose faire des fables après La Fontaine. M. de Valmalète n’a pas la prétention de lutter contre un homme inimitable ; il n’aspire qu’à envelopper des vérités utiles sous un voile favorable. Notre siècle ne compte que trop de gens prévenus qui s’effarouchent des conseils les plus salutaires, quand on les leur adresse directement ; mais qui supportent plus volontiers la morale ou le reproche, quand on a soin de les présenter sous la forme d’une fiction adroite. Ce sont des malades que l’on ne peut guérir qu’en couvrant de miel les bords du vase amer qu’on leur offre.
Presque toutes les fables de M. de Valmalète ont un but politique. Il combat presque constamment les erreurs, les préjugés, les illusions des amis de la révolution, et des partisans des doctrines libérales. Il ne laisse passer aucune occasion de réfuter leurs vaines excuses, ou de détruire leurs coupables espérances… (L’Ami de la religion et du roi, Volume 35, Le Clere, 1823)